Alpes-Maritimes : après le lynchage à mort de Jérémy Da Silva, l'omerta règne à Escarène

Publié le par franceinfo par D. Brignand, C. Marchand, A. Véjux - France 2 France Télévisions

Plus d'un mois après les faits, un silence pesant règne autour de la mort de Jérémy Da Silva, 39 ans, roué de coups dans le village d'Escarène. France Télévisions est allé à la rencontre des habitants.

Alpes-Maritimes : après le lynchage à mort de Jérémy Da Silva, l'omerta règne à Escarène

Que s'est-il passé à l'Escarène (Alpes-Maritimes), un village de 2 500 habitants dans l'arrière-pays niçois ? Le 12 octobre, Jérémy Da Silva, 39 ans, père de famille, a été passé à tabac. Grièvement blessé, il est décédé 48 heures après à l'hôpital. "On a attendu plus d'une heure et quart les pompiers et la police", rappelle aujourd'hui sa compagne, Olivia Elena.

Un cambriolage

Tout a commencé par un cambriolage dans le village. Muguette Giocomini raconte qu'elle était chez elle lorsque qu'elle s'est retrouvée face au voleur. Ce dernier aurait pris peur, avant de fuir avec sa carte bleue. Elle désigne Jérémy Da Silva, installé depuis quelques mois avec sa compagne dans le village, comme l'auteur du vol. Après qu'elle ait prévenu des proches, ce dernier aurait été pris à partie, puis pourchassé par "plein de jeunes", selon une témoin. Depuis la mort de Jérémy Da Silva, peu d'habitants osent parler. Un mois et demi après les faits, personne n'a encore été interpellé.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article