Annie Ernaux salue Albert Camus en recevant son prix Nobel de littérature

Publié le par franceinfo Culture avec agences France Télévisions Rédaction Culture

L'autrice de 82 ans a exprimé sa "gratitude" de recevoir ce prix comme Albert Camus, Prix Nobel de littérature en 1957.

L'auteure Annie Arnaux, Prix Nobel de Littérature 2022, lors de son discours au banquet d'honneur du Prix Nobel à Stockholm (Suède), le 10 décembre 2022. (JONATHAN NACKSTRAND / AFP)

L'auteure Annie Arnaux, Prix Nobel de Littérature 2022, lors de son discours au banquet d'honneur du Prix Nobel à Stockholm (Suède), le 10 décembre 2022. (JONATHAN NACKSTRAND / AFP)

L'écrivaine française Annie Ernaux a rendu hommage samedi soir au géant français des Lettres Albert Camus après avoir reçu son prix Nobel de littérature à Stockholm, 65 ans après l'auteur de L'Etranger. Lors de son discours de remerciement au cours du grand banquet célébrant les lauréats 2022 dans la capitale suédoise, l'autrice de 82 ans a exprimé sa "gratitude" d'être inscrite au palmarès au côté de Camus, Nobel de littérature 1957.

"Encore plus exigeante"

"Me trouver ici, soixante-cinq ans plus tard, me laisse dans un profond sentiment d'étonnement et de gratitude", a déclaré Annie Ernaux devant les 2.000 invités réunis à l'Hôtel de ville de Stockholm. "Etonnement devant le mystère que représentent un chemin de vie et une poursuite hasardeuse, solitaire, de l'écriture. Gratitude de m'avoir permis de rejoindre Camus, et ces écrivains disparus ou contemporains que j'admire", a-t-elle dit.

Annie Ernaux, première femme française à décrocher la récompense suprême après quinze Français, a également salué "ceux qui ne sont pas ici, ces hommes et ces femmes qui ont parfois trouvé dans mes livres des raisons de vivre et de lutter, de se sentir plus fiers". "En récompensant mon travail, vous m'obligez à encore plus d'exigence dans la recherche d'une réalité et d'une vérité partageables", a-t-elle dit, la voix empreinte d'émotion.

Avec les autres lauréats des Nobel "suédois" (médecine, physique, chimie et économie) annoncés en octobre, elle a reçu plus tôt dans l'après midi son prix des mains du roi de Suède, lors de la traditionnelle cérémonie organisée à Stockholm. A Oslo, les lauréats ukrainien, russe et bélarusse du prix de la paix ont eux appelé à ne pas baisser les armes contre la guerre "folle et criminelle" que Vladimir Poutine a lancée en Ukraine.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article