Après les propos de Kanye West, Biden appelle à « dénoncer l’antisémitisme »

Publié le par Le HuffPost avec AFP

Alors que le rappeur a fait l’éloge du nazisme au côté d’un négationniste, le président des États-Unis a appelé dans un tweet à ne plus offrir de « tribune » aux antisémites.

Chip Somodevilla / Getty Images « Hitler était diabolique », a tweeté Joe Biden en réaction aux propos antisémites de Kanye West.

Chip Somodevilla / Getty Images « Hitler était diabolique », a tweeté Joe Biden en réaction aux propos antisémites de Kanye West.

ANTISÉMITISME - S’il n’a nommé ni l’un, ni l’autre, tout le monde sait bien qui le président des États-Unis a voulu dénoncer. Dans un tweet publié vendredi 2 décembre, Joe Biden a appelé les responsables politiques à dénoncer publiquement l’antisémitisme « partout où il se trouve ».

Une référence évidente au rappeur Kanye West qui a fait quelques jours plus tôt l’apologie d’Adolf Hitler, mais également à l’ancien président Donald Trump, qui l’a récemment reçu en compagnie d’un négationniste dans sa résidence de Mar-a-Lago, en Floride.

« Plutôt que lui offrir une tribune, nos responsables politiques devraient dénoncer publiquement l’antisémitisme partout où il se trouve », a tweeté Joe Biden, ajoutant : « L’Holocauste s’est bien produit. Hitler était une personne diabolique ».

L’ancien président républicain, actuel candidat à la présidentielle de 2024, a en effet confirmé avoir dîné la semaine dernière avec Kanye West et un suprémaciste blanc, Nick Fuentes, connu pour avoir remis en cause la réalité de la Shoah.

« J’aime Hitler », a affirmé Kanye West

Ce même Nick Fuentes était justement présent lorsque Kanye West, rappeur et entrepreneur de plus en plus isolé après une série de remarques antisémites, a encore poussé plus loin ses délires racistes lors d’une interview à l’émission InfoWars du complotiste Alex Jones.

« J’aime Hitler », a notamment lancé la star à plusieurs reprises, faisant l’éloge du troisième Reich et estimant alors le dirigeant nazi avait fait « de bonnes choses » lorsqu’il était au pouvoir. Face au déluge de condamnations sur les réseaux sociaux, son compte Twitter, qu’il avait récupéré il y a peu, a de nouveau été suspendu.

Ce type de comportement problématique et ses propos antisémites et racistes ont fait fuir une à une les marques avec qui il collaborait. La chaîne de prêt-à-porter Gap, suivit de la maison de couture française Balenciaga ont annoncé fin octobre ne plus avoir « aucune relation ni aucun projet futur avec cet artiste ». Un mois plus tard, ce sont les équipementiers sportifs Adidas et Skechers qui ont mis fin à leur collaboration avec la star à cause de remarques du même type.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article