Coupe du monde : l’Argentine décroche sa troisième étoile

Publié le par Le Point

Victorieuse de la France dans une finale historique (3-3, 4-2 tab), l’Argentine remporte un troisième titre mondial. Retour sur la rencontre et les buts.

L'Argentine de Lionel Messi a remporté la Coupe du monde 2022 en battant l'équipe de France aux tirs au but (3-3, 4-2 tab).  © KIRILL KUDRYAVTSEV / AFP

L'Argentine de Lionel Messi a remporté la Coupe du monde 2022 en battant l'équipe de France aux tirs au but (3-3, 4-2 tab). © KIRILL KUDRYAVTSEV / AFP

Et un, et deux, et trois étoiles. Au terme d'une finale au scénario rocambolesque, où les Français sont revenus deux fois au score, l'Argentine a décroché un troisième titre de champion du monde (après 1978 et 1986) en battant l'équipe de France aux tirs au but (3-3, 4-2 tab). Supérieure pendant plus d'une heure de jeu, l'Albiceleste avait rapidement ouvert le score sur un penalty transformé par Lionel Messi (23e), tandis qu'Angel Di Maria avait fait le break peu avant la pause (36e). Mais en fin de rencontre, Kylian Mbappé a réussi à propulser l'équipe de France en prolongation grâce à un doublé coup sur coup (80e, 81e). Si Lionel Messi pensait porter le coup de grâce en inscrivant le troisième but argentin (108e), c'était sans compter sur le prodige tricolore qui marquait un triplé (118e) en toute fin de match. Mais aux tirs au but, c'est l'Argentine qui a finalement pris le dessus, après les manqués de Coman et Tchouaméni. Lionel Messi décroche ainsi son premier titre de champion du monde, le troisième de l'Albiceleste.

LE MATCH. L'Argentine remporte la Coupe du monde

Une finale pour trois étoiles. Sacrées à deux reprises, l'Argentine (1978, 1986) et la France (1998, 2018) s'affrontent ce dimanche après-midi en finale du Mondial 2022 au stade Lusail (Doha). Et c'est l'équipe de France, championne du monde en titre, qui donnait le coup d'envoi de ce choc après le coup de sifflet de l'arbitre polonais Szymon Marciniak. Dès les premiers instants, le rythme instauré par les vingt-deux acteurs est intense et le combat du milieu de terrain fait déjà rage. Ce sont finalement les Argentins qui se procurent la première situation de la rencontre après un bon mouvement collectif conclu par Alvarez (2e), signalé hors-jeu. Quelques instants plus tard, c'est au tour de Mac Allister (5e) ou de De Paul (8e) de s'essayer. Sans succès. L'Albiceleste impose sa domination dans ce début de finale alors que les Bleus butent sur un bloc argentin compact.

Il faut attendre près d'un quart d'heure de jeu pour observer le premier mouvement tricolore dans la surface de réparation adverse, mais la défense argentine verrouille bien et empêche Mbappé de conclure l'occasion (14e). Mais à force de plier, les Bleus vont finir par rompre. Dribblé sur le côté par Angel Di Maria, Ousmane Dembélé fait faute dans la surface de réparation tricolore (21e). Lionel Messi se présente alors face à Hugo Lloris pour le tirer et prend le portier français à contre-pied (23e, 1-0). Le septuple Ballon d'or lance l'Albiceleste.

Sans réaction, les Bleus végètent dans cette première période et subissent lourdement la domination argentine. Si bien que l'Albiceleste va finir par punir une nouvelle fois l'équipe de France. Sur un contre-éclair orchestré par Lionel Messi, Mac Allister est servi dans la profondeur avant de déposer une offrande à Angel Di Maria esseulé côté gauche, qui n'a plus qu'à ajuster Hugo Lloris (36e, 2-0). Le bateau bleu coule.

Face à cette déconvenue, Didier Deschamps réagit et opère deux premiers changements avec les entrées de Randal Kolo Muani et de Marcus Thuram à la place d'Ousmane Dembélé (41e) et d'Olivier Giroud (41e). Kylian Mbappé est alors repositionné dans l'axe de l'attaque tricolore. Mais les Bleus butent toujours sur le bloc argentin et ne trouvent pas de relais au milieu de terrain pour progresser dans le camp adverse. Et malgré sept minutes de temps additionnel accordé par M. Marciniak, l'équipe de France ne réussit à tenter aucun tir et est logiquement menée par deux buts d'écart à la pause.

Au retour des vestiaires aucun changement n'est à signaler et l'Argentine donne le coup d'envoi de la deuxième période. D'entrée, les coéquipiers de Lionel Messi portent le ballon et se procurent les premières situations. Les Bleus sont malmenés et souvent en retard sur les duels, à l'image d'Adrien Rabiot, premier joueur français sanctionné d'un carton jaune dans cette finale (55e). Si elle finit par monopoliser le ballon et par s'installer dans le camp argentin, l'équipe de France ne trouve pas les solutions. Kylian Mbappé est le seul à déclencher une frappe (71e), non cadrée. Malgré la situation délicate dans laquelle ils se retrouvent, les Bleus vont réussir à revenir au score dans cette finale. Déséquilibré dans la surface de réparation par Ottamendi, Kolo Muani s'effondre et obtient un penalty. Kylian Mbappé se présente alors face à Martinez et le transforme (80e, 2-1). L'espoir renaît.

Dans la minute qui suit, le prodige tricolore va renverser le cours de ce match en réalisant le doublé. L'équipe de France récupère un ballon haut avec Coman devant Messi. Mbappé est trouvé sur une longue passe et joue en appui sur Kolo Muani qui lui remet par-dessus de la défense. Le natif de Bondy se couche alors pour décocher une reprise de volée terrible qui transperce Martinez (81e, 2-2). Les Bleus sont de retour ! Malgré une fin de match complètement décousue et très riche en occasions de part et d'autre, M. Marciniak siffle la fin de la seconde période après huit minutes de temps additionnel. Les Bleus et l'Albiceleste tenteront donc de se départager en prolongation.

La première période de la prolongation est largement dominée par l'Argentine. Les Bleus sont d'ailleurs tout proches de craquer, à l'instar des opportunités de Molina (104e) ou de Martinez (105e). Si l'Albiceleste a repris la main sur le cours de la partie, la défense tricolore tient le choc. Et dès la reprise de la seconde période, l'Argentine va réussir à repasser devant au tableau d'affichage. Sur un long ballon, Martinez est décalé sur la droite de la surface avant de frapper en force. Lloris remporte son duel mais Messi a suivi et conclut à bout portant (108e, 3-2). Incroyable retournement de situation !

Comme cette finale ne ressemble à aucune autre, l'équipe de France va encore revenir au compteur. Après une main dans la surface de réparation sur un tir de Mbappé, l'arbitre désigne le point de penalty. Bis repetita. Le prodige de Bondy ajuste Martinez et relance les espoirs tricolores (118e, 3-3). La France pousse l'Argentine aux tirs au but. En inscrivant trois buts ce dimanche en finale de la Coupe du monde, Kylian Mbappé est devenu le 2e joueur à réussir un triplé en finale de Coupe du Monde, après Geoff Hurst, avec l'Angleterre face à l'Allemagne en 1966. Il devient également le meilleur buteur du Mondial 2022 (8 buts). 

Si Kylian Mbappé transforme le premier tir au but tricolore, Coman et Tchouaméni ratent successivement le leur, tandis que les Argentins ne tremblent pas. Et c'est Montiel, quatrième tireur de l'Albiceleste, qui conclut la série en prenant Lloris à contre-pied. L'Argentine est sacrée championne du monde et Lionel Messi, désigné homme du match, décroche son premier titre Mondial !

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article