Guerre en Ukraine : ce qu'il faut retenir de la journée du mardi 20 décembre

Publié le par franceinfo avec AFP France Télévisions

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a effectué un déplacement à haut risque dans la ville de Bakhmout, cible prioritaire de l'armée russe depuis plusieurs semaines.
(STRINGER / UKRAINIAN PRESIDENTIAL PRESS SER)

(STRINGER / UKRAINIAN PRESIDENTIAL PRESS SER)

Il tenait à rencontrer ses soldats sur la ligne de front. Le président ukrainien Volodymyr Zelensky s'est rendu mardi 20 décembre à Bakhmout, ville que les forces russes tentent de conquérir depuis des mois. Il y a posé avec des militaires, "s'est entretenu avec eux et a décoré nos soldats", a précisé le service de presse de la présidence. Si Volodymyr Zelensky se déplace régulièrement dans des zones situées près de la ligne de front, sa visite à Bakhmout semblait plus risquée que ses autres visites en raison de la forte intensité des combats relevés ces derniers jours. Franceinfo vous résume les derniers développements sur le front de la guerre en Ukraine.

Vladimir Poutine doit préciser sa stratégie

Le président russe fixera les objectifs de son armée pour l'année 2023 lors d'une rencontre avec de hauts responsables militaires mercredi 21 décembre, a annoncé le Kremlin, mardi. "Les résultats des activités des forces armées russes en 2022 seront résumés, les tâches pour l'année prochaine seront définies", a précisé le Kremlin dans un communiqué. Mardi, l'autocrate russe a par ailleurs reconnu que la situation était "extrêmement difficile" dans les territoires occupés ou tenus par les séparatistes, à savoir les républiques populaires de Donetsk, de Louhansk, ainsi que dans les régions de Kherson et de Zaporijjia.

La France a livré de nouvelles armes à l'Ukraine

Dans une interview donnée à TF1 et LCI mardi 20 décembre, Emmanuel Macron a révélé que la France a récemment livré des lance-roquettes et des batteries de missiles sol-air Crotale à Kiev. Le président français a par ailleurs annoncé que d'autres livraisons "d'armes et de munitions utiles pour que les Ukrainiens puissent se défendre face aux bombardements" doivent avoir lieu "au premier trimestre [2023]". 

"La gravité du moment impose d'être aux côtés de nos armées", avait déclaré le chef de l'Etat la veille dans un entretien exclusif à franceinfo depuis le porte-avions Charles-de-Gaulle. Il a rappelé la position de la France face, notamment, à la guerre en Ukraine. "C'est une France qui s'engage, qui regarde les risques de manière lucide mais qui veut rester indépendante, forte", a affirmé le chef des Armées.

Berlin appelle Xi Jinping à "utiliser son influence" sur Vladimir Poutine

Le chef de l'Etat allemand, Frank-Walter Steinmeier, a appelé mardi le président chinois Xi Jinping, lors d'un entretien téléphonique, à "utiliser son influence" sur Vladimir Poutine pour "mettre fin" à la guerre en Ukraine. "Le président a souligné l'intérêt commun de la Chine et de l'Europe à la fin de la guerre", a précisé la présidence allemande dans un communiqué.

La Banque mondiale annonce une nouvelle aide de 610 millions de dollars pour l'Ukraine

La Banque mondiale a annoncé mardi le déblocage d'une aide supplémentaire de 610 millions de dollars afin d'aider l'Ukraine dans les domaines de la santé, de l'aide aux familles ainsi que pour payer les salaires des fonctionnaires. Cette aide prendra la forme de deux prêts. Au total, la Banque mondiale a pour l'instant consenti une aide de 18 milliards de dollars à l'Ukraine à travers plusieurs prêts mais aussi des dons. 

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article