Guerre en Ukraine : en quoi consiste le système américain de défense antiaérienne Patriot que Washington s'apprête à livrer à Kiev ?

Publié le par franceinfo Radio France

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky est attendu aux États-Unis, pour son premier déplacement international depuis le début de la guerre le 24 février. L'occasion pour le président américain de confirmer l'envoi en Ukraine de missiles Patriot, un système de défense antiaérienne particulièrement sophistiqué.
(TIM SLOAN / AFP)

(TIM SLOAN / AFP)

Habitué jusqu'ici à des visioconférences, le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, va notamment tenir un discours devant le Congrés, à Washington, lors de son déplacement aux États-Unis, mercredi 22 décembre. Il doit également rencontrer son homologue américain, Joe Biden, à la Maison Blanche. Cette visite intervient alors que les parlementaires américains s'apprêtent à voter une nouvelle enveloppe massive de soutien à l'Ukraine. Et que le dirigeant ukrainien attend le feu vert du président américain concernant l'envoi des batteries de défense antiaérienne Patriot. 

Les missiles Patriot font partie du fleuron de la défense antiaérienne américaine. Les obtenir serait indéniablement une protection supplémentaire pour les Ukrainiens. Ces missiles permettent de lutter plus efficacement contre les missiles iraniens de courte portée et contre les attaques provenant du ciel en général.  

Les atouts de ce système de défense 

En langage militaire, ces missiles portent le nom de MIM 104 Patriot. Il s'agit d'un système de missile sol-air à moyenne portée développé à l'origine pour intercepter les avions volant à haute altitude. Ils ont été créés dans les années 60, mais ils ont surtout été adaptés dans les années 80 pour s'aligner face aux nouvelles menaces de missiles balistiques. Leur heure de gloire date du début des années 90, lorsqu'ils ont été utilisés avec une grande efficacité en Irak contre les Scud russes.  

Techniquement, chaque lanceur peut envoyer soit quatre missiles d'une portée de 160 kilomètres, soit 16 missiles d'une portée de 40 kilomètres seulement. Mais dans ce cas, ils sont ultra précis car ils sont dotés d'un radar embarqué. 

Une formation nécessaire

Outre leurs qualités, ces Patriot possèdent aussi des petits défauts. Le premier, c'est le coût. Chaque missile vaut trois millions de dollars. L'autre souci, c'est la complexité d'utilisation. La formation pour utiliser cette technologie est longue et technique. Or il faudra former l'armée Ukrainienne en urgence.  Enfin, dernier point : le système Patriot envoyé ne permettra pas de couvrir toute l'Ukraine. Les militaires et autorités politiques devront donc choisir les infrastructures qu'ils souhaitent protéger en priorité. 

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article