Guerre en Ukraine : Kiev repousse une attaque de drones russe, l'électricité reste rationnée

Publié le par Le Figaro avec AFP

LE POINT SUR LA SITUATION - Les autorités ukrainiennes ont indiqué avoir repoussé une attaque nocturne de drones explosifs, lancée par la Russie moins de 24 heures après des bombardements massifs contre les infrastructures énergétiques.

Une résidente se tient près de sa maison qui a été détruite par une frappe militaire russe, à Kherson, en Ukraine, le 29 décembre 2022. STRINGER / REUTERS

Une résidente se tient près de sa maison qui a été détruite par une frappe militaire russe, à Kherson, en Ukraine, le 29 décembre 2022. STRINGER / REUTERS

Sommaire

  • La Russie continue de bombarder l'Ukraine, qui renforce sa défense anti-aérienne
  • Restrictions énergétiques en Ukraine
  • Entretien Xi Jinping-Poutine
  • Certains dirigeants occidentaux privés de vœux russes

La Russie qui bombarde de nouveau l'Ukraine ; l'électricité rationnée après la destruction d'une partie des infrastructures énergétiques ; Xi Jinping et Poutine qui se sont parlé... Le Figaro fait le point sur les dernières évolutions de la guerre en Ukraine ce vendredi 30 décembre.

La Russie continue de bombarder l'Ukraine, qui renforce sa défense anti-aérienne

L'armée de l'air ukrainienne, a assuré vendredi matin avoir abattu 16 appareils de fabrication iranienne qui avaient été lancés sur son territoire par la Russie. Le maire de Kiev Vitali Klitschko a indiqué que sept d'entre eux avaient visé la capitale et que tous étaient détruits. Les chutes de débris ont endommagé les fenêtres de deux immeubles dans un quartier du sud-ouest de Kiev.

Selon la présidence ukrainienne, d'autres drones ont été abattus dans les régions de Tcherkassy et Dnipro, dans le centre du pays. Dans un message publié sur les réseaux sociaux, le président ukrainien Volodymyr Zelensky a souligné que la guerre était «dure» mais s'est dit convaincu «que l'agression russe échouerait».

Un homme dépose la fenêtre d'un immeuble résidentiel endommagé par une frappe de drone russe à Kiev le 30 décembre 2022. VALENTYN OGIRENKO / REUTERS

Un homme dépose la fenêtre d'un immeuble résidentiel endommagé par une frappe de drone russe à Kiev le 30 décembre 2022. VALENTYN OGIRENKO / REUTERS

Restrictions énergétiques en Ukraine

Les coupures d'électricité restent nombreuses en Ukraine, alors que le courant est déjà fortement rationné à travers le pays depuis des semaines. Les millions d'Ukrainiens qui n'ont pas de générateurs se préparent donc à devoir célébrer le Nouvel An sans courant électrique, parfois sans eau ou chauffage et sous couvre-feu.

Selon la compagnie d'électricité Ukrenergo, les «conséquences des dommages sur le fonctionnement du réseau sont moindres que l'ennemi avait prévu (...) mais la situation dans le sud et l'est du pays reste difficile». Pour faire face, les générateurs se sont multipliés dans les villes du pays. De Kiev à Lviv, ces appareils ronronnent sur les trottoirs pour alimenter notamment les commerces et restaurants et leur permettre de fonctionner.

Un générateur portable à l'extérieur d'un magasin pendant une panne de courant à la suite de frappes de missiles russes dans la ville de Lviv, dans l'ouest de l'Ukraine. YURIY DYACHYSHYN / AFP

Un générateur portable à l'extérieur d'un magasin pendant une panne de courant à la suite de frappes de missiles russes dans la ville de Lviv, dans l'ouest de l'Ukraine. YURIY DYACHYSHYN / AFP

Entretien Xi Jinping-Poutine

Vladimir Poutine a estimé lors d'un entretien par visioconférence avec le président chinois Xi Jinping, que les deux pays tenaient bon face à «des pressions sans précédent et des provocations de l'Occident».

Pour sa part, Xi Jinping a fait l'éloge du «partenariat global et de la coopération stratégique» russo-chinois qui «font preuve dans cette nouvelle ère de la maturité et de la résistance au stress», selon ses propos traduits en russe et publiés par le Kremlin. Le président chinois devrait se rendre à Moscou pour une visite d'État au printemps 2023.

Le président russe Vladimir Poutine échange avec le président chinois Xi Jinping en visioconférence le 30 décembre 2022. MIKHAIL KLIMENTYEV / AFP

Le président russe Vladimir Poutine échange avec le président chinois Xi Jinping en visioconférence le 30 décembre 2022. MIKHAIL KLIMENTYEV / AFP

Certains dirigeants occidentaux privés de vœux russes

Le Kremlin a précisé que le président russe n'enverrait pas cette année de vœux de bonne année aux présidents américain Joe Biden, français Emmanuel Macron et au chancelier allemand Olaf Scholz «compte tenu des actes inamicaux qu'ils entreprennent en permanence». À l’inverse, Vladimir Poutine a déjà envoyé des vœux de bonne année 2023 à plusieurs dirigeants plus proches du Kremlin.

Selon une liste publiée vendredi par la présidence russe, Vladimir Poutine a félicité notamment les présidents chinois Xi Jinping, turc Recep Tayyip Erdogan, syrien Bachar al-Assad, vénézuélien Nicolás Maduro, ainsi que le Premier ministre indien Narendra Modi. Selon le Kremlin, il a également envoyé des vœux à deux anciens dirigeants occidentaux, l'Italien Silvio Berlusconi et l'Allemand Gerhard Schröder.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article