Guerre en Ukraine : Vladimir Poutine dope ses troupes et les finance « sans limite »

Publié le par 20 Minutes par M.P. avec AFP

récap' « 20 Minutes » fait le point pour vous tous les soirs sur l’avancée du conflit en Ukraine

Vladimir Poutine, le 20 décembre 2022 au Kremlin. — UPI/Newscom/SIPA

Vladimir Poutine, le 20 décembre 2022 au Kremlin. — UPI/Newscom/SIPA

  • La Russie a lancé son « opération militaire » en Ukraine le jeudi 24 février. Tous les soirs, à 19h30, 20 Minutes vous propose son point récap' sur le conflit diplomatique russo-ukrainien devenu une guerre qui fait chaque jour des morts, des blessés et des milliers de réfugiés.
  • Qui a fait quoi ? Qui a dit quoi ? Et qui soutient qui et pourquoi ? Vous saurez tout sur l’avancée des négociations et sur les événements de cette crise qui secoue la Russie, l’Ukraine, l’Europe ou encore les Etats-Unis.
  • Ce mercredi, Vladimir Poutine s’est exprimé devant un parterre d’officiers supérieurs, lors d’une réunion censée fixer les objectifs de l’armée russe pour l’année 2023, alors qu’elle est pleinement engagée en Ukraine.

Vous avez raté les derniers événements sur la guerre en Ukraine ? Pas de panique, 20 Minutes fait le point pour vous tous les soirs, à 19h30. Qui a fait quoi ? Qui a dit quoi ? Où en sommes-nous ? La réponse ci-dessous :

Le fait du jour

Un décret présidentiel datant d’août prévoyait déjà de porter à 1,15 million le nombre de personnels combattants à partir du 1er janvier. Et ce mercredi, lors d’une réunion en présence du chef du Kremlin, Vladimir Poutine, le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou, a jugé « nécessaire » d’augmenter les effectifs de son armée à 1,5 million de militaires et d’augmenter l’âge limite du service militaire. « Afin de garantir l’accomplissement des tâches pour assurer la sécurité militaire de la Russie, il est nécessaire d’augmenter l’effectif des forces armées à 1,5 million de militaires, dont 695.000 sous contrat », a déclaré Sergueï Choïgou. Vladimir Poutine a annoncé dans la foulée être « d’accord » avec ces propositions.

La phrase du jour

Ce qui se passe est, bien sûr, une tragédie. Une tragédie commune. Mais ce n’est pas le résultat de notre politique, c’est le résultat de la politique de pays tiers. »

Tels sont les mots de Vladimir Poutine, lâchés lors d’une réunion avec des haut gradés de l’armée durant laquelle il a fixé les objectifs pour les troupes russes en 2023. Le président russe a par ailleurs rendu brièvement hommage aux soldats russes tombés pendant l’offensive.

Le chiffre du jour

30. C’est l’âge des mobilisés russes, qui doit donc passer de 27 à 30 ans. Durant la réunion, Vladimir Poutine a rappelé que 300.000 Russes avaient été mobilisés et que, parmi eux, « une partie » était déjà au combat. « 150.000 (mobilisés) sont en cours de formation sur des bases militaires. C’est une réserve suffisante pour mener des opérations, une réserve stratégique qui n’est pas utilisée dans les opérations militaires », a encore détaillé le dirigeant russe.

La tendance du jour

Toujours plus haut, plus fort, plus vite. La Russie va continuer de développer son potentiel militaire, y compris la « préparation au combat » de ses forces nucléaires, a fait savoir Vladimir Poutine ce mercredi. « Les forces armées et les capacités de combat de nos forces armées augmentent constamment et chaque jour. Et ce processus, bien sûr, nous allons le développer », a déclaré le chef du Kremlin. Et d’ajouter : « Nous continuerons à maintenir et à améliorer la préparation au combat de notre triade nucléaire. »

Comment ? En augmentant les effectifs de l’armée russe, donc (lire plus haut), mais aussi avec l’entrée en service « début janvier » des nouveaux missiles hypersoniques de croisière russes, Zircon, qui appartiennent à la nouvelle famille d’armements développés ces dernières années par Moscou. Mais aussi en déployant des bases navales pour « les navires de soutien, les services de secours d’urgence et les unités de réparation navale », dans les deux villes ukrainiennes occupées de Berdiansk et de Marioupol.

« Nous n’avons aucune limitation de financement. Le pays et le gouvernement donnent tout ce que l’armée demande. Vraiment tout ! », a enfin fait savoir Vladimir Poutine. Et « l’une des priorités » de cette armée regonflée sera d’ailleurs de « continuer à mener l’opération spéciale [en Ukraine] jusqu’à ce que ses tâches aient toutes été remplies », a déclaré le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article