Israël: Zelensky et Poutine saluent le retour de Netanyahu au poste de Premier ministre

Publié le par BFMTV par Ariel Guez avec AFP

Les deux chefs d'États, opposés depuis le début de la guerre en Ukraine en février 2022, ont félicité Benjamin Netanyahu, qui renoue avec le pouvoir en formant le gouvernement le plus à droite de l'histoire d'Israël.

Le Premier ministre israélien Bejmain Netanyahu - THOMAS COEX / AFP

Le Premier ministre israélien Bejmain Netanyahu - THOMAS COEX / AFP

Le président russe Vladimir Poutine a salué jeudi le retour de Benjamin Netanyahu à la tête du gouvernement israélien en souhaitant renforcer la coopération avec Israël "dans tous les domaines", a indiqué le Kremlin dans un communiqué.

"J'espère que le nouveau gouvernement sous votre direction poursuivra la ligne visant à renforcer la coopération russo-israélienne dans tous les domaines pour le bien de nos peuples, dans l'intérêt d'assurer la paix et la sécurité dans la région du Proche-Orient", a déclaré le président russe dans un message adressé au Premier ministre israélien.

Et pour la première fois depuis le début de la guerre en Ukraine, Volodymyr Zelensky a adopté une position similaire à celle de son homologue russe. Sur Twitter, le président ukrainien a souhaité à Benjamin Netanyahu "du succès sur la voie de la prospérité et de la sécurité".

Après le début de l'offensive russe en Ukraine en février, Israël a adopté une position prudente à l'égard de Moscou, en cherchant rester neutre. Israël a notamment fait valoir des liens privilégiés entre les deux pays, l'Etat hébreu comptant plus d'un million de citoyens originaires de l'ex-Union soviétique et la Russie disposant de troupes en Syrie, pays voisin d'Israël.

Un retour aussi critiqué

Le retour de Benjamin Netanyahu, aussi salué par Joe Biden, n'a pas fait que des émules. Ainsi, parallèlement à l'intronisation du nouveau Premier ministre, l'ambassadrice d'Israël en France Yael German a présenté sa démission, l'accompagnant d'un message incisif.

"Votre politique, les déclarations des ministres de votre gouvernement et les intentions de législation sont contraires à ma conscience, à ma vision du monde et aux principes de la déclaration d'indépendance de l'Etat d'Israël", indique l'ambassadrice.

"Dans ces conditions, je ne peux pas me mentir à moi-même et continuer de représenter une politique différente de manière tellement radicale de tout ce en quoi je crois et c'est pour cela que je vous présente ma démission de mon poste d'ambassadrice d'Israël en France".

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article