L'actrice Mylène Demongeot est morte jeudi à 87 ans

Publié le par franceinfo par Avec France Bleu Mayenne - franceinfo Radio France

L'actrice Mylène Demongeot, célèbre pour ses rôles dans "Bonjour tristesse", "Fantômas" ou "Camping", est morte jeudi à 87 ans, a appris jeudi France Bleu Mayenne dans un communiqué de son attachée de presse.

L'actrice Mylene Demongeot à Paris le 20 avril 2018. (LP/ JEAN NICHOLAS GUILLO / MAXPPP)

L'actrice Mylene Demongeot à Paris le 20 avril 2018. (LP/ JEAN NICHOLAS GUILLO / MAXPPP)

L'actrice Mylène Demongeot est morte à 87 ans, a appris jeudi 1er décembre France Bleu Mayenne dans un communiqué de son attachée de presse, confirmant une information du Midi Libre"C’est avec une profonde émotion et une grande tristesse que nous vous faisons part du décès de l’actrice Mylène Demongeot survenu le 1er décembre à l’âge de 87 ans", écrit son attachée de presse.

Mylène Demongeot, de son vrai nom Marie-Hélène Demongeot, avait partagé l’affiche avec de nombreux grands noms du cinéma : Yves Montand dans Les Sorcières de Salem, Henri Vidal dans Sois belle et tais-toi, David Niven dans Bonjour tristesse, Alain Delon dans Faibles Femmes, Dirk Bogarde dans Le Cavalier Noir, ou encore Louis de Funès et Jean Marais dans la série des Fantomas, alternant films à succès et cinéma d’auteur.

Plus récemment, elle avait tourné sous la direction d'Olivier Marchal dans 36 Quai des Orfèvres, Cédric Kahn dans Feux Rouges, Emmanuel Bercot dans Elle s'en va, Thomas Gilou dans Maison de retraite, ou encore Fabien Onteniente dans Camping (1,2 et 3).

Une carrière au cinéma, au théâtre et à la télévision

Née à Nice en 1935, Mylène Demongeot a épousé le photographe Henry Coste en 1958. Elle s’était ensuite mariée en seconde noce à Marc Simenon, en 1966, fils de l’écrivain Georges Simenon et décédé en 1999. Elle résidait dans le Sud-Mayenne depuis une dizaine d'années, précise France Bleu Mayenne. Présente au cinéma, au théâtre et à la télévision, Mylène Demongeot avait aussi publié plusieurs ouvrages, des récits autobiographiques et des essais. Son dernier livre, Très chers escrocs, paru en 2019 aux éditions de L’Archipel, racontait ses mésaventures financières avec son conseiller en patrimoine.

Mylène Demongeot s'était présentée comme candidate aux élections régionales de 1992 en Provence-Alpes-Côte d'Azur sur la liste Énergie Sud de Bernard Tapie dans les Bouches-du-Rhône. Elle était membre du comité d'honneur de l'Association pour le droit de mourir dans la dignité (ADMD).

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article