La Corée du Sud tire des coups de semonce après une incursion de drones nord-coréens

Publié le par franceinfo avec AFP France Télévisions

Séoul accuse Pyongyang d'avoir fait voler "plusieurs" drones à la frontière entre les deux Corées.
Des avions de chasse sud-coréens, le 20 décembre 2022 à Séoul (Corée du Sud). (SOUTH KOREAN DEFENCE MINISTRY / AFP)

Des avions de chasse sud-coréens, le 20 décembre 2022 à Séoul (Corée du Sud). (SOUTH KOREAN DEFENCE MINISTRY / AFP)

Nouvelles tensions entre les deux Corées. La Corée du Sud a accusé, lundi 26 décembre, son voisin nord-coréen d'avoir fait voler "plusieurs" drones à la frontière inter-coréenne, la poussant à déployer des avions et à tirer des coups de semonce pour les repousser. Cette incursion intervient dans un contexte de tension accrue, alors que Pyongyang a réalisé une série d'essais d'armement sans précédent cette année.

L'incident a entraîné des tirs d'avertissement de Séoul, qui a aussi déployé des avions de chasse et des hélicoptères de combat sud-coréens. L'un d'eux, un avion de chasse KA-1, s'est ensuite écrasé dans le comté de Hoengseong, plus à l'est, selon l'agence de presse Yonhap.

Les vols ont été temporairement suspendus aux aéroports internationaux de Gimpo et d'Incheon, près de la capitale, pendant une heure environ, à la demande de l'armée, selon l'agence Yonhap, citant un responsable du ministère sud-coréen des Transports. C'est la première fois en cinq ans que des drones nord-coréens survolent l'espace aérien sud-coréen.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article