Mobilisations, bases navales… Poutine veut développer la puissance militaire de la Russie (y compris nucléaire)

Publié le par L'Obs avec AFP

Le président russe a dessiné ce mercredi les grandes lignes de sa politique militaire pour janvier dans le conflit en Ukraine lors d’une réunion entre haut gradés de l’armée.

Le président russe Vladimir Poutine à son bureau à Moscou, le 21 décembre 2022. (MIKHAIL KIREYEV / AFP)

Le président russe Vladimir Poutine à son bureau à Moscou, le 21 décembre 2022. (MIKHAIL KIREYEV / AFP)

Le président russe Vladimir Poutine a affirmé ce mercredi 21 décembre que son pays allait continuer de développer son potentiel militaire, y compris la « préparation au combat » de ses forces nucléaires, sur fond de conflit en Ukraine et de crise avec les Occidentaux.

« Les forces armées et les capacités de combat de nos forces armées augmentent constamment et chaque jour. Et ce processus, bien sûr, nous allons le développer », a déclaré Vladimir Poutine lors d’une réunion avec des haut gradés de l’armée. « Nous continuerons à maintenir et à améliorer la préparation au combat de notre triade nucléaire », a-t-il ajouté.

Bases navales en Ukraine

Pour ce faire, le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou a indiqué lors de cette même réunion que l’armée russe allait déployer des bases navales de soutien à sa flotte à Marioupol et Berdiansk. Les deux villes ukrainiennes sont actuellement occupées par la Russie.

« Les ports de Berdiansk et de Marioupol fonctionnent pleinement. Nous prévoyons d’y déployer des bases pour les navires de soutien, les services de secours d’urgence et les unités de réparation navale de la marine », a-t-il déclaré lors d’un rapport sur le conflit en Ukraine devant le président Vladimir Poutine.

1,5 million de Russes envoyés au front

Le ministre russe de la Défense a également dit juger « nécessaire » d’augmenter les effectifs de son armée à 1,5 million de militaires - dont 695 000 sous contrat - et d’augmenter l’âge limite du service militaire, dans le contexte de l’offensive russe en Ukraine.

Vladimir Poutine, a approuvé ces propositions. Un décret présidentiel datant d’août prévoyait déjà de porter à 1,15 million le nombre de personnels combattants à partir du 1er janvier.

Une « tragédie commune »

Une fois encore le président russe s’est dédouané de toutes responsabilités concernant la guerre en Ukraine. « Ce qui se passe est, bien sûr, une tragédie. Une tragédie commune. Mais ce n’est pas le résultat de notre politique, c’est le résultat de la politique de pays tiers », a déclaré Vladimir Poutine lors de cette réunion.

Pour Sergueï Choïgou il s’agit de combattre « les forces combinées de l’Occident », du fait de son soutien financier et de ses livraisons d’armes à Kiev.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article