Mort de Mylène Demongeot : le réalisateur de Camping, Fabien Onteniente, fait part de son émotion

Publié le par France Bleu Mayenne, France Bleu par Alexandre Frémont, Selma Riche

Mylène Demongeot est décédée ce jeudi 1er décembre 2022 à l'âge de 87 ans à Paris. Résidente dans le Sud-Mayenne depuis une dizaine d'années, l'actrice a notamment joué dans "Camping". Le réalisateur de Camping, Fabien Onteniente, se dit "très ému" de la disparition de l'actrice.

Le réalisateur Fabien Onteniente (à gauche) avec Mylène Demongeot en 2014. © Maxppp - NASSIRA BELMEKKI

Le réalisateur Fabien Onteniente (à gauche) avec Mylène Demongeot en 2014. © Maxppp - NASSIRA BELMEKKI

L'actrice Mylène Demongeot est décédée ce jeudi 1er décembre 2022 à l'âge de 87 ans à Paris. Habitante du Sud-Mayenne depuis une dizaine d'année, l'actrice a notamment joué dans "Camping", le réalisateur du film, Fabien Onteniente, se dit "très ému" de la disparition de l'actrice. "J'ai encore sa voix dans l'oreille mais je sais que cette voix, je ne vais plus l'entendre", dit-il au micro de France Bleu Mayenne.

"Elle a apporté un peu de glam dans ce camping"

"Mylène Demongeot, quand je l'ai rencontré pour la première fois, je lui ai proposé le rôle de Laurette, la femme de Jacky Pic et tout de suite elle s'est illuminée, elle a composé son personnage, elle a emmené ses vêtements, ses bijoux, plein de choses intimes", raconte le réalisateur, "elle a créé ce personnage devant moi, au fur et à mesure de nos rendez-vous et elle en a fait un personnage presque culte". "Elle a apporté un peu de glam dans ce camping des Flots Bleus, elle a illuminé notre camping", ajoute-t-il, tout en se remémorant les scènes cultes du film, avec tous les acteurs assis autour de la table sur un emplacement des Flots Bleus. Tout le monde retient vite le personnage de Mylène Demongeot. "Ils étaient tellement dans leur personnage avec Claude Brasseur qu'ils s'appelaient entre eux Monsieur et Madame Pic même sur le plateau", se souvient Fabien Onteniente.

Une actrice "très travailleuse"

Le réalisateur se souvient d'une actrice "très travailleuse", qui "apportait toujours ses petites touches, des petites fleurs pour attacher ses cheveux, elle était très coquette en fait et du coup ça donnait une présence charmante dans ce camping".

Et quand on lui demande ce qu'il souhaite garder de "Madame Pic", c'est "cette voix, qui chantonne un peu et quand elle dit 'Jacky, les vacances commencent', moi j'entends tout de suite le bruit de la mer, les cris des mouettes, elle avait quelque chose de très poétique dans sa voix", affirme-t-il, "transporté" quand il parle de Mylène Demongeot nous confie-t-il.

Le réalisateur va maintenant essayer de réunir tous les gens qui ont participé à Camping mais autrement.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article