Mystérieuse chute mortelle d’un oligarque russe à Antibes

Publié le par Nice-Matin par Grégory Leclerc

Dmitry Zelenov est tombé d’une balustrade le 9 décembre. Un décès qui s’ajoute à la longue liste de disparitions suspectes de magnats russes depuis le début de l’invasion en Ukraine.

 Dmitry Zelenov, 50 ans. (Photo DR)

Dmitry Zelenov, 50 ans. (Photo DR)

Dmitry Zelenov, un oligarque russe de 50 ans, est mort mystérieusement le 9 décembre dernier, lors d’une visite chez des amis à Antibes. L’information a été livrée ce samedi par l’agence de presse Baza, une chaîne Telegram russe très suivie.

Elle est confirmée par le procureur de la République de Grasse, contacté par Nice-Matin

Selon Baza, l’oligarque aurait ressenti un malaise après le dîner. Il serait alors tombé dans des escaliers et aurait chuté depuis une balustrade. Le tycoon a succombé après son transport à l’hôpital à un traumatisme crânien. Le parquet de Grasse précise qu'il est décédé le 10 décembre à l'hôpital Pasteur de Nice. Selon le procureur, une enquête, confiée au commissariat d'Antibes, est ouverte pour rechercher les causes de la mort. 

Dmitry Zelenov avait fait fortune dans l’immobilier. Diplômé de l’Université d’État de Moscou, il était l’ancien propriétaire de l’important groupe de promoteurs Don-Stroy. À Moscou, sa société avait notamment érigé la tour Triumph Palace, 254mètres de haut, qui fut pendant un temps le plus grand immeuble résidentiel en Europe. Don-Stroy avait subi des revers financiers importants lors de la crise de 2008. Avant de subir des pertes colossales, sa fortune était estimée par Forbes à 1,4 milliard de dollars.

Selon la chaîne Baza, connue pour ses liens avec les services de sécurité russes, Zelenov aurait subi une chirurgie vasculaire peu de temps avant sa mort, en raison de problèmes cardiaques.

Le décès de Dmitry Zelenov s’ajoute à la longue et mystérieuse liste des disparitions suspectes d’oligarques russes depuis le début de la guerre en Ukraine.

Parmi eux, on peut citer, le 25 février, Alexander Tyulakov, 61 ans, haut responsable des finances chez Gazprom. Il a été retrouvé pendu dans le garage de sa maison de Saint-Pétersbourg au lendemain de l’invasion russe en Ukraine.

Le 24 mars, le média russe Kommersant faisait état du décès du milliardaire de 41 ans, Vasily Melnikov, retrouvé mort en compagnie de sa femme et de ses deux fils, dans leur appartement luxueux de Nijni Novgorov. Des coups de couteau seraient à l’origine de leur mort.

Le 18 avril, un ancien vice-président de Gazprombank, Vladislav Avaev, a été découvert mort chez lui à Moscou par arme à feu. Les dépouilles de son épouse et de leur fille gisaient également dans l’appartement.

Même sort le 19 avril, pour l’ancien vice-président du gazier Novatek, Sergey Protosenya. Son corps sans vie était retrouvé dans une villa espagnole. L’homme vivait à Bordeaux et se trouvait en villégiature à Lloret de Mar. Quand il a été découvert, il gisait également aux côtés des corps de sa femme et de leur fille.

Le 8 mai, Alexander Subbotin, ancien dirigeant de la compagnie pétrolière russe Lukoil, est également décédé à l’âge de 43 ans. Le milliardaire aurait succombé des suites d’un empoisonnement au venin de crapaud, après avoir consulté un chaman pour faire passer la gueule de bois à la suite d’une soirée arrosée.

Le 4 juillet, le PDG et fondateur d’Astra-Shipping, une société qui travaillait sur des contrats dans l’Arctique pour Gazprom, Yuri Voronov, 61 ans, a été retrouvé mort dans la piscine de son manoir de Saint-Pétersbourg. Il présentait une blessure par balle à la tête. Un pistolet a été retrouvé à proximité.

Le président de la compagnie pétrolière et gazière privée de Russie, Lukoil Ravil Maganov, est lui aussi décédé en septembre. Il est supposé être tombé d’une fenêtre d’un hôpital de Moscou, selon l’agence russe TASS, qui évoquait un "suicide". Loukoïl a été l’une des très rares entreprises russes à appeler à arrêter l’offensive russe en Ukraine.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article