Nice : une enquête ouverte autour de la mort d'un homme pris à partie après des accusations de cambriolage

Publié le par franceinfo avec AFP France Télévisions

Le 12 octobre, un homme d'une trentaine d'années a été pris à partie dans une petite commune des Alpes-Maritimes. Pour l'heure, aucune mise en examen n'a été effectuée.
Le village de l'Escarène (Alpes-Maritimes), le 2 décembre 2022. (MAXPPP)

Le village de l'Escarène (Alpes-Maritimes), le 2 décembre 2022. (MAXPPP)

Le parquet de Nice a ouvert une information judiciaire après la mort, mi-octobre, d'un homme soupçonné de cambriolage et violemment pris à partie à l'Escarène, une petite commune de l'arrière-pays niçois (Alpes-Maritimes), confirme le procureur de la République à franceinfo, samedi 3 décembre. Il précise également qu'à ce jour, aucune mise en examen n'a été effectuée.

L'enquête, confiée à la brigade de recherches de la gendarmerie de Nice sous l'autorité d'un juge d'instruction, est menée pour "violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner".

Les faits se sont déroulés le 12 octobre, dans cette ville de 2 500 habitants. La victime, un homme d'une trentaine d'années, aurait été prise à partie et frappée par plusieurs habitants, d'après le journal Nice-Matin. Parmi eux, certains auraient lâché un chien contre lui. C'est sa compagne, selon le témoignage recueilli par le quotidien (article réservé aux abonnés), qui l'a retrouvée peu après, "sans chaussures et les vêtements déchirés".

Pris en charge par les services de secours, l'homme est mort deux jours plus tard à l'hôpital de Nice, des suites de ses blessures.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article