Qatar Corruption : la vice-présidente du Parlement Européen arrêtée, 500 000 euros cash retrouvé chez un euro-député

Publié le par Le Courrier du Soir by Cheikh Dieng

Une opération coup de poing menée par la police belge a permis, ce 09 décembre, de mettre la main sur des députés européens soupçonnés d’avoir été corrompus par le Qatar afin d’embellir l’image de ce pays du Golfe qui organise la Coupe du Monde 2022. La vice-présidente du Parlement Européen a été arrêtée et une somme 500 000 euros en liquide a été retrouvée chez un député d’origine italienne

Qatar Corruption : la vice-présidente du Parlement Européen arrêtée, 500 000 euros cash retrouvé chez un euro-député

Le QatarConnection fait trembler Bruxelles. En pleine Coupe du Monde au Qatar, pays soupçonné d’avoir versé des pots-de-vin à d’influents hommes politiques en Occident pour redorer son image ternie par de nombreux manquements au droit de l’Homme, la justice belge sort la guillotine dans une vaste opération qui a permis l’arrestation d’importants députés européens.

C’est en tout cas l’information que Lecourrier-du-soir.com a obtenue du média Politico ce 09 décembre . En effet, d’après les informations obtenues par cette source, la police belge a perquisitionné des appartements de députés européens et quatre personnalités ont été arrêtées dans Bruxelles. Parmi les personnalités arrêtées figurent deux députés européens : Eva Kaili, vice-présidente du Parlement Européen et Luca Visentini, secrétaire général de la Confédération européenne des syndicats.

A en croire la source, les perquisitions ont été menées dans le cadre d’une vaste enquête portant sur des soupçons de corruption et de blanchiment d’argent visant des députés européens ayant des liens avec le Qatar. Un détail ne passe pas inaperçu : la date choisie pour mener cette opération n’est pas un simple hasard. Le 09 décembre est en fait consacré à la journée internationale de lutte contre la corruption.

Mais, pour en savoir davantage sur cette affaire, Lecourrier-du-soir.com s’est penché sur les informations obtenues par le média belge Knack.be qui dit détenir des infos de première main venues de personnalités très bien sourcées. Ainsi, à en croire cette source, l’euro-député italien Pier Antonio Panzari a également été arrêté. Le cas de ce dernier (Panzari) risque de s’aggraver car lors de la perquisition, les policiers ont découvert à son domicile une somme de 500 000 euros en liquide.

A peine révélée, l’affaire suscite une vague de réactions sur les réseaux sociaux. « Scandale ! Le Qatar corrompt les institutions européennes. Un ancien député arrêté, des collaborateurs perquisitionnés. On comprend mieux pourquoi obtenir du Parlement une condamnation des violations des droits humains au Qatar nous a été si difficile ! », a réagi Manon Aubry, présidente du groupe Gauche au Parlement.

Elle ne fut pas la seul. D’autres ont aussi fait part de leur indignation. C’est le cas de Marc Botenga, député européen. « Avec entre autres la vice-présidente du Parlement européen interpellée, ce scandale touche pleinement le groupe social-démocrate au Parlement européen. Ces accusations sont très graves et choquantes. Il faut toute la transparence au plus vite », écrit-il sur Twitte.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article