Ukraine : le décret pris par Poutine est "une vraie arme utilisée contre l'Occident", selon un spécialiste

Publié le par franceinfo Radio France

A partir du 1er février 2023, la vente du pétrole russe sera interdite aux pays étrangers qui plafonnent son prix au baril à 60 dollars.
Le président russe Vladimir Poutine lors du premier congrès du Mouvement russe des enfants et de la jeunesse, en périphérie de Moscou, le 18 décembre 2022. (MIKHAIL METZEL / POOL / AFP)

Le président russe Vladimir Poutine lors du premier congrès du Mouvement russe des enfants et de la jeunesse, en périphérie de Moscou, le 18 décembre 2022. (MIKHAIL METZEL / POOL / AFP)

Le décret signé par Vladimir Poutine mardi 27 décembre est "une vraie arme utilisée contre l'Occident", estime sur franceinfo Julien Théron, chercheur politiste, enseignant à Science Po, et co-auteur de Poutine, la stratégie du désordre jusqu’à la guerre (édition Tallandier).

Ce décret interdit à partir du 1er février 2023 la vente du pétrole russe aux pays étrangers qui plafonnent son prix à 60 dollars par baril. Ce plafond a été fixé début décembre par l'Union européenne, le G7 et l'Australie.

"Stratégie du chantage"

Pour Julien Théron, ce décret vise notamment les pays qui n'avaient pas encore limité leurs importations russes, et qui sont donc dépendants de ces dernières. Mais d'après le spécialiste, même ces pays savent "que la diversification de la ressource énergétique est absolument stratégique", ainsi "l'hiver prochain, voire celui d'après, l'Europe ne sera plus dépendante de la Russie à ce niveau-là", estime-t-il.

En sciences politiques, on parle de "stratégie du chantage", explique Julien Théron, c'est-à-dire une réponse directe à l'aide apportée par les pays occidentaux à l'Ukraine et aux mesures prises contre la Russie. En l'occurrence, Vladimir Poutine chercher à dissuader les pays tentés d'adopter ce plafond de ne pas le faire, et en même temps, à faire pression sur l'Union européenne qui cherche à étendre ce prix plafond.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article