Visite de Volodymyr Zelensky aux États-Unis : les Ukrainiens "espèrent" que leur président "ne rentrera pas les mains vides" de Washington

Publié le par franceinfo par Agathe Mahuet Radio France

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky est arrivé mercredi aux États-Unis. Il s'agit de sa première visite officielle depuis que la Russie a attaqué son pays.
Le président de l'Ukraine, Volodymyr Zelensky, lors d'un déplacement à Bakhmout, le 20 décembre 2022. Photo d'illustration. (UKRAINIAN PRESIDENTIAL PRESS SERVICE / AFP)

Le président de l'Ukraine, Volodymyr Zelensky, lors d'un déplacement à Bakhmout, le 20 décembre 2022. Photo d'illustration. (UKRAINIAN PRESIDENTIAL PRESS SERVICE / AFP)

Après 300 jours de guerre, le président ukrainien est reçu mercredi 21 décembre à Washington. Volodymyr Zelensky est attendu par Joe Biden à la Maison Blanche avant un discours prononcé devant le Congrès américain pour demander un renforcement du soutien financier des États-Unis à l’Ukraine. C'est la première fois que le président quitte son pays depuis le début de l’invasion russe et les Ukrainiens espèrent que cela en vaut la peine. 

Il y a ceux pour qui cette visite arrive déjà un peu tard. Andry doute que cela serve encore à quelque-chose. "Il fallait y aller plus tôt, déclare l'Ukrainien. Si c’est simplement pour aller remercier les Américains, ça n’est pas très utile."  Mais l’immense majorité des Ukrainiens à qui l’on parle compte sur Volodymyr Zelensky, pour aller chercher aux États-Unis du concret : des générateurs et surtout des armes. "J’espère qu’il ne rentrera pas les mains vides", explique Maksym. Est-il pertinent de quitter l’Ukraine en pleine guerre ? Comme beaucoup, Maksym estime que cette décision a été mûrement réfléchie.

"Poutine doit comprendre que nous, les Ukrainiens, n'avons pas peur ! On soutient complètement monsieur Zelensky, on lui fait confiance. Si nos autorités pensent que c’est un bon moment pour qu’il sorte du pays : OK ! Nous on y croit !" Maksym, Ukrainien à franceinfo

Les critiques sur la gestion de la guerre sont mises en sourdine, comme souvent. C’est l’unité nationale qui prime, une nouvelle fois, à l’occasion de cette visite américaine. "En Russie, ils misent sur le fait qu’on ait peur, qu’on se soulève, qu’on manifeste contre notre président, mais ça n'arrivera pas", affirme un grand-père qui se nomme Volodymyr. Certains Ukrainiens, tout de même, s’interrogent, sur l’aspect sécuritaire de ce déplacement. "À vrai dire, ça m’inquiète que notre président ne soit pas dans le pays", explique Anatoly, 26 ans.

"Je crains qu’il lui arrive quelque-chose pendant son trajet. Son avion pourrait être abattu, par exemple !" Anatoly, Ukrainien à franceinfo

Mais il dit comprendre l’intérêt d’aller en chair et en os s’exprimer devant le Congrès américain. Et rapporter aux élus, le drapeau des combattants de Bakhmout, où s’est rendu mardi le président ukrainien. "Et s’il parvient à obtenir de Joe Biden et de l’Otan une fermeture totale du ciel ukrainien", développe Anatoly, alors "cette visite sera une grande victoire, pour Zelensky !" 

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article