Alexandre Litvinenko : comment est mort l'agent secret ?

Publié le par linternaute par Charlène Vince

Ancien espion russe, Alexandre Litvinenko a été assassiné au polonium à Londres en 2006. Il vivait depuis 2000 en Grande-Bretagne pour avoir dénoncé les agissements du gouvernement russe.

 © Alistair Fuller/AP/SIPA (publiée le 16/01/2023)

 © Alistair Fuller/AP/SIPA (publiée le 16/01/2023)

Biographie courte d'Alexandre Litvinenko

Alexandre Litvinenko était un agent des services secrets russes. En 1998, il dénonce publiquement ses ordres de mission et notamment le fait qu'il doit assassiner l'homme d'affaires Boris Berezovsky. Limogé et arrêté, Litvinenko réussit à fuir la Russie en 2000. Alors qu'il vient d'obtenir la citoyenneté britannique, il est empoisonné au polonium 210 le 1er novembre 2006. Cet empoisonnement provoque une longue agonie qui le conduit à la mort trois semaines plus tard. Deux citoyens russes sont les principaux suspects lors de l'enquête. La mort d'Alexandre Litvinenko va causer de vives tensions entre la Russie et le Royaume-Uni. Jeudi soir, M6 relate l'histoire de l'ancien espion russe dans une mini-série en quatre épisodes de 52 minutes. Pour en savoir plus : Meurtre au polonium - l'affaire Litvinenko.

Alexandre Litvinenko, ancien agent des services secrets

Alexandre Litvinenko a servi dans les services de sécurité de l'État russe, d'abord pour le KGB, puis pour le FSB. En tant qu'agent de renseignement, il était spécialisé dans la lutte contre le crime organisé et le terrorisme. Litvinenko commence à critiquer publiquement les autorités russes en 1998. Il accuse sa hiérarchie de tentative d'assassinat sur l'ancien oligarque russe Boris Berezovsky. Plus tard, il accuse Moscou d'être à l'origine de la vague d'attentats subie par la Russie en 1999. Le pays incriminait les Tchétchènes pour justifier une répression brutale dans la région. Arrêté et emprisonné, Alexandre Litvinenko réussit à gagner la Grande-Bretagne en 2000 où il se cache avec sa famille sous le nom d'Edwin Carter.

La mort d'Alexandre Litvinenko, une lente agonie

Alexandre Litvinenko a été empoisonné au polonium 210 (un isotope radioactif) le 1er novembre 2006. Il avait rendez-vous à 16h30 dans la salle de réunion d'un hôtel de Londres avec deux anciens camarades des services secrets russes : Andreï Lougovoï et Dmitri Kovtoun. Les deux hommes étaient en train de créer une société de sécurité et souhaitaient que Litvinenko leur fournisse des contacts. La substance radioactive aurait été versée dans son thé durant cette réunion. Suite à de violents maux de ventre, Alexandre Litvinenko est hospitalisé quelques jours plus tard. Les médecins peinent à poser un diagnostic précis sur ces symptômes. Les vomissements et les maux de ventre font penser à une intoxication alimentaire. Quand il perd ses cheveux et l'usage de ses reins, un empoisonnement au thallium (substance utilisée dans la mort aux rats) est évoqué. Un antidote lui est administré sans effet. Alexandre Litvinenko décède à l'hôpital le 23 novembre 2006, à l'âge de 43 ans. Cette vidéo INA d'un journal télévisé annonce la mort de l'ancien agent des services secrets :

L'enquête accuse deux ressortissants russes

La radioactivité présente sur le corps d'Alexandre Litvinenko va conduire les autorités britanniques à mener une enquête sur sa mort. La thèse du suicide est évoquée et les enquêteurs fouillent la maison de la famille Litvinenko sans rien trouver. C'est finalement la thèse du meurtre qui est retenue. Andreï Lougovoï et Dmitri Kovtoun deviennent les principaux suspects de l'enquête de Scotland Yard. Les deux hommes sont inculpés de meurtre par empoisonnement, mais la Russie refuse de les extrader. En 2016, une enquête judiciaire publique menée par un juge anglais conclut que l'empoisonnement de Litvinenko a probablement été commandité par l'Etat Russe. Cette déclaration entraîne des tensions diplomatiques entre le Royaume-Uni et la Fédération de Russie.

Marina Litvinenko, veuve de d'Alexandre Litvinenko © SANG TAN/AP/SIPA (publiée le 16/01/2023)

Marina Litvinenko, veuve de d'Alexandre Litvinenko © SANG TAN/AP/SIPA (publiée le 16/01/2023)

Marina et Anatoli Litvinenko, sa famille

Marina est la femme d'Alexandre Litvinenko. Leur fils, Anatoli, avait 12 ans au moment du drame. Marina va accompagner son mari à l'hôpital. Elle tente à plusieurs reprises de prévenir les services hospitaliers que son mari souffre probablement d'un empoisonnement, mais les médecins ne tiendront pas tout de suite compte de ses remarques. Le polonium 210 étant une substance extrêmement rare, les tests menés pour rechercher une quelconque substance radioactive reviennent tous négatifs. 

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article