Brésil : tout juste investi, Lula signe des décrets sur les armes et sur la protection de l'Amazonie

Publié le par franceinfo avec AFP France Télévisions

Le nouveau président a notamment suspendu pour deux mois les nouveaux enregistrements d'armes et de munitions pour les chasseurs, collectionneurs et tireurs sportifs.
Le président du Brésil, Lula, le 2 janvier 2023, à Brasilia. (EVARISTO SA / AFP)

Le président du Brésil, Lula, le 2 janvier 2023, à Brasilia. (EVARISTO SA / AFP)

Tout juste investi, le nouveau président du Brésil, Lula, a signé des décrets, lundi 2 janvier, pour limiter l'usage des armes et pour renforcer la protection de l'Amazonie. Il a ainsi pris le contre-pied du gouvernement de son prédécesseur d'extrême droite, Jair Bolsonaro

Lula a ainsi suspendu pour deux mois les nouveaux enregistrements d'armes et de munitions pour les chasseurs, collectionneurs et tireurs sportifs (regroupés sous le sigle CAC). Cette catégorie a vu son arsenal tripler sous les quatre années de mandat de Bolsonaro, pour atteindre un million d'armes enregistrées. Le leader de la gauche brésilienne a également limité les possibilités d'achat d'armes et de munitions pour certains usages autorisés.

Fin de l'exploitation minière dans certaines zones

Le nouveau chef d'Etat a également signé une série de décrets visant à renforcer la protection de l'Amazonie, dont la déforestation annuelle moyenne a augmenté de 75% par rapport à la décennie précédente. Lula a notamment institué une "commission interministérielle permanente pour la prévention et le contrôle de la déforestation"

Autre décision présidentielle : la révocation d'un décret autorisant l'exploitation minière dans les zones indigènes et les zones protégées au niveau environnemental. Lula a par ailleurs réactivé le Fonds pour l'Amazonie, créé en 2008 pour recueillir des dons destinés à des investissements dans la forêt en vue de sa préservation. Il était gelé depuis 2019 en raison de divergences sur la destination des fonds entre la Norvège et l'Allemagne, principaux donateurs, et le gouvernement Bolsonaro. Ces deux pays ont exprimé leur intention de l'abonder de nouveau.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article