Disparition de Leslie et Kevin : du nouveau sur l’enquête

Publié le par Sud Ouest par Par Sophie Carbonnel

L’information judiciaire ouverte le 12 décembre par le procureur de Niort pour disparition inquiétante de personnes majeures a été requalifiée en faits de nature criminelle

Cette requalification vient confirmer la thèse des proches de Leslie et Kevin qui n’ont jamais cru à une disparition volontaire. © Crédit photo : Photo Facebook Mobilisons-nous pour retrouver Leslie et Kevin ainsi que Onyx

Cette requalification vient confirmer la thèse des proches de Leslie et Kevin qui n’ont jamais cru à une disparition volontaire. © Crédit photo : Photo Facebook Mobilisons-nous pour retrouver Leslie et Kevin ainsi que Onyx

Leslie Hoorelbeke et Kevin Trompat, 22 et 21 ans, n’ont plus donné signe de vie depuis leur disparition la nuit du 25 au 26 novembre 2022, à Prahecq dans les Deux-Sèvres.

Ce mardi 10 janvier, l’enquête ouverte pour disparition inquiétante de personnes majeures et confiée à un juge d’instruction depuis le 12 décembre a été requalifiée en faits de nature criminelle. Le procureur de Poitiers a annoncé cette nouvelle qualification pour enlèvement et séquestration dans un communiqué.

Un virage procédural qui vient confirmer les certitudes des proches des deux disparus. Les parents de Leslie Hoorelbeke, habitants à Thairé en Charente-Maritime, avaient immédiatement affirmé à « Sud Ouest » qu’une disparition volontaire était impossible. La jeune femme, autoentrepreneuse dans le bâtiment, avait des projets à très court terme. Cette nouvelle qualification permet, notamment, aux enquêteurs de la section de recherches de Poitiers, de mettre en place des actes d’enquêtes en lien avec des faits de nature criminelle.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article