Etats-Unis : cinq questions sur la découverte de documents confidentiels dans un ancien bureau et une résidence privée de Joe Biden

Publié le par franceinfo avec AFP France Télévisions

Des dossiers ont été retrouvés dans un ancien bureau et dans la maison de famille de Joe Biden. Une enquête a été ouverte et confiée, jeudi, à un procureur spécial indépendant. Le président américain joue la carte de la transparence.
Joe Biden, le 12 janvier 2023, à Washington (Etats-Unis). (KEVIN DIETSCH / GETTY IMAGES NORTH AMERICA)

Joe Biden, le 12 janvier 2023, à Washington (Etats-Unis). (KEVIN DIETSCH / GETTY IMAGES NORTH AMERICA)

Le président des Etats-Unis est dans la tourmente après que des documents confidentiels ont été retrouvés dans son ancien bureau et dans une résidence privée à Wilmington, dans l'Etat du Delaware. Cette affaire fait écho aux perquisitions, à l'été 2022, de la résidence de Donald Trump de Mar-a-Lago en Floride, alors que celui-ci était soupçonné par le FBI d'avoir volontairement "emporté et stocké des documents classifiés" en quittant la Maison Blanche.

Joe Biden veut éviter le parallèle avec l'affaire de son prédécesseur et joue la carte de la transparence pour se démarquer. Le ministre de la Justice américain, Merrick Garland, a désigné, jeudi 12 janvier, un procureur spécial en charge de l'enquête pour écarter tout soupçon de favoritisme. Pour y voir plus clair, franceinfo revient sur cette affaire en cinq questions.

1 Où ces documents ont-ils été retrouvés ?

Des documents classés confidentiels ont tout d'abord été retrouvés dans un "placard fermé à clé" de l'ancien bureau de Joe Biden au Penn Biden Center, un think tank situé à Washington. Les avocats de Joe Biden disent avoir découvert les documents le 2 novembre, en vidant les locaux. Le conseiller spécial du président, Richard Sauber, assure que les Archives nationales ont été prévenues le jour même et que les documents ont été récupérés dès le lendemain.

"Un petit nombre" de documents ont ensuite été découverts le 20 décembre dans un rangement du garage d'une résidence privée du président des Etats-Unis, à Wilmington dans l'Etat du Delaware, a rapporté jeudi la Maison Blanche. Un document d'une page a également été découvert dans la "bibliothèque personnelle" du président des Etats-Unis.

Aucun document n'a en revanche été retrouvé dans sa résidence de la ville balnéaire de Rehoboth, a précisé Richard Sauber. "Les recherches sont finies", a affirmé Karine Jean-Pierre, porte-parole de Joe Biden.

2 Que contiennent ces documents ?

Ces documents datent de l'époque où Joe Biden était vice-président, entre 2009 et 2017, sous la présidence de Barack Obama. A ce jour aucune information n'a filtré sur la teneur de ces documents. Cependant, selon CBSNews (en anglais) qui cite une source anonyme, une dizaine de documents ont été retrouvés et aucun ne contient de secrets nucléaires. 

Une loi de 1978 oblige les présidents et vice-présidents américains à transmettre l'ensemble de leurs e-mails, lettres et autres documents de travail aux Archives nationales, chargées de consigner pour l'Histoire les activités présidentielles.

3 Comment Joe Biden se justifie-t-il ?

Pour Joe Biden, il s'agit d'une "erreur". Le président américain "prendre très au sérieux" ses obligations en matière de documents confidentiels, mais assure avoir agi "par inadvertance". Lors d'un bref échange avec la presse, le président des Etats-Unis a assuré "coopérer pleinement" avec la justice américaine.

"La Maison Blanche coopère avec les Archives nationales et le ministère de la Justice", a déclaré le conseiller spécial de Joe Biden dans un communiqué. "Les documents n'avaient pas fait l'objet d'une quelconque requête ou demande antérieure" et, depuis leur remise aux Archives, les avocats de Joe Biden ont continué de coopérer afin de "s'assurer que les Archives soient bien en possession de toute archive de l'administration Obama-Biden", a ajouté Richard Sauber. "Nous sommes certains qu'une enquête minutieuse montrera que ces documents ont été déplacés par inadvertance et que le président et ses avocats ont agi promptement lorsqu'ils ont découvert cette erreur", assure-t-il.

4 Quelles sont les conséquences pour Joe Biden ?

Le ministre de la Justice, Merrick Garland, a dans un premier temps ordonné au procureur fédéral de Chicago de passer les documents en revue. Mais avec la découverte de nouveaux documents au domicile de Joe Biden, il a annoncé la désignation d'un procureur spécial. "J'ai signé un document nommant Robert Hur procureur spécial" qui "l'autorise à enquêter sur toute personne ou entité qui pourrait avoir violé la loi" dans cette affaire, a-t-il déclaré lors d'une courte allocution.

"Sa nomination rappelle au public l'attachement du ministère à l'indépendance de la justice dans les affaires particulièrement sensibles, et son engagement à rendre des décisions uniquement guidées par les faits et la loi", a-t-il également déclaré. Une annonce destinée à étouffer tout soupçon de favoritisme, alors que le ministre de la Justice avait déjà délégué les investigations concernant Donald Trump à un procureur indépendant.

"Cette affaire souligne la comparaison faite avec Donald Trump. Ce qui tombe avec le début de cette affaire, c'est l'ambition de Joe Biden d'avoir une présidence transparente, pleine de savoir-faire, de quelqu'un qui est très expérimenté par rapport à la présidence dysfonctionnelle de Trump", analyse pour franceinfo Corentin Sellin, professeur agrégé d’histoire, spécialiste de l'histoire politique des Etats-Unis.

5 Comment la classe politique américaine réagit-elle ?

Dans un communiqué, Donald Trump a demandé des perquisitions. "Quand est-ce que le FBI va perquisitionner les nombreuses résidences de Joe Biden, voire la Maison Blanche ?", a-t-il réagi dans un communiqué. Une perquisition avait eu lieu à l'été 2022 chez l'ancien président Donald Trump pour une affaire similaire dans la gestion de ses archives. En quittant la Maison Blanche, il avait emporté des boîtes entières de documents confidentiels. Prié de les restituer, il avait rendu une quinzaine de cartons en janvier 2022, avant que la police fédérale n'en saisisse une trentaine d'autres en août dans sa résidence de Mar-a-Lago en Floride.

De son côté, le président républicain de la Chambre des représentants, Kevin McCarthy, a appelé le Congrès à enquêter. "Avec ou sans procureur spécial", la Chambre des représentants, qui vient de passer sous le contrôle des conservateurs, enquêtera sur "le traitement inapproprié de documents classifiés par le président Biden et sur les efforts du 'marigot' pour cacher cette information", a également promis dans un communiqué le républicain James Comer, qui préside une puissante commission d'enquête de la Chambre des représentants. Il reprend ainsi un terme cher à Donald Trump. L'ancien président décrivait comme un "marigot" les élites démocrates de Washington.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article