Guerre en Ukraine : ce qu'il faut retenir de la journée du 21 janvier

Publié le par franceinfo avec AFP France Télévisions

L'Ukraine a déploré "l'indécision" des Occidentaux sur les livraisons de chars lourds.
Un char en Ukraine, le 21 janvier 2023. (ANATOLII STEPANOV / AFP)

Un char en Ukraine, le 21 janvier 2023. (ANATOLII STEPANOV / AFP)

Des chars au cœur de toutes les attentions. L'Ukraine a déploré, samedi 21 janvier, "l'indécision" des Occidentaux sur les livraisons de chars lourds, tandis que certains de ses alliés européens ont directement pointé du doigt l'Allemagne, après son refus de fournir ses tanks Leopard à Kiev, au moment où les Russes sont à l'offensive. Voici ce qu'il faut retenir de cette journée.

L'Ukraine et les pays baltes réclament des chars

"L'indécision de ces jours tue encore plus de nos concitoyens", a critiqué, samedi 21 janvier sur Twitter, Mykhaïlo Podoliak, un conseiller de la présidence ukrainienne, appelant les alliés de Kiev, réunis la veille à Ramstein en Allemagne, à "réfléchir plus vite". "Vous aiderez l'Ukraine avec les armes nécessaires de toute façon et réaliserez qu'il n'y a pas d'autre option pour mettre fin à la guerre", a-t-il plaidé, faisant écho à des propos similaires la veille du président Volodymyr Zelensky.

Dans une rare critique publique, les trois ministres des Affaires étrangères des pays baltes ont de leur côté exhorté Berlin "à fournir dès maintenant des chars Leopard à l'Ukraine", plaidant "la responsabilité particulière" de l'Allemagne, "première puissance européenne".

L'Ukraine pleure le ministre de l'Intérieur et ses collègues

Sept cercueils des victimes d'un crash d'hélicoptère, parmi elles le ministre de l'Intérieur ukrainien, ont été posés soigneusement samedi dans le hall d'un bâtiment du centre de Kiev par des militaires en tenue de cérémonie au son d'une trompette, tandis que le pays entier leur rendait hommage.

Des citoyens vêtus de noir s'étaient pressés auparavant place Maïdan, une rose à la main, pour dire adieu au ministre de l'Intérieur ukrainien Denys Monastyrsky et ses collègues, tués dans l'accident d'un Super Puma EC-225 qui s'est écrasé mercredi matin à Brovary, près de Kiev.

La chaîne RT France ferme, Moscou promet de réagir

Dénonçant un acte de "censure", RT France, branche française de la chaîne russe RT suspendue dans l'Union européenne, a annoncé sa fermeture à la suite du gel de ses avoirs. La France était le seul Etat membre de l'UE à héberger une filiale de RT sur son sol, où elle était présente depuis 2017.

Quelques heures plus tôt samedi, Moscou réagissait au gel des comptes en promettant des "mesures de rétorsion contre les médias français en Russie". "Elles resteront dans les mémoires si les autorités françaises ne cessent pas de terroriser les journalistes russes", a averti une source au sein de la diplomatie russe, citée par les agences de presse russes Ria Novosti et Tass.

L'Ukraine devrait se focaliser sur une vaste contre-attaque, selon un responsable américain

L'Ukraine ne devrait pas chercher à défendre coûte que coûte la ville de Bakhmout, théâtre d'une bataille sanglante, et davantage se concentrer sur la préparation d'une contre-offensive d'envergure, a estimé un haut responsable américain vendredi 20 janvier.

A Bakhmout, plus les combats s'inscrivent dans la durée, plus la situation pourrait jouer en la faveur de la Russie qui dispose de ressources d'artillerie plus importantes et d'un avantage numérique en termes de troupes, a-t-il justifié, en parlant sous couvert de l'anonymat et en demandant à ne pas être directement cité. Le haut responsable américain a ajouté qu'une victoire russe à Bakhmout n'entraînerait pas de tournant significatif dans la guerre, les forces ukrainiennes pouvant se retirer sur des positions plus faciles à défendre.

Source : Guerre en Ukraine : ce qu'il faut retenir de la journée du 21 janvier

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article