Guerre en Ukraine : la fin des ambiguïtés pour Macron ?

Publié le par L'Express par Clément Daniez

Critiqué pour des paroles jugées complaisantes envers la Russie, le président change de ton. Enfin…

Emmanuel Macron et Volodymyr Zelensky, à l'issue d'une conférence de presse, le 16 juin 2022 à Kiev, en Ukraine.  afp.com/Sergei SUPINSKY

Emmanuel Macron et Volodymyr Zelensky, à l'issue d'une conférence de presse, le 16 juin 2022 à Kiev, en Ukraine. afp.com/Sergei SUPINSKY

Emmanuel Macron avait estimé, en juin dernier, qu’il ne fallait pas "humilier la Russie". Six mois plus tard, il ajoutait qu’il fallait même apporter au Kremlin des "garanties de sécurité" en cas de négociations. Jugées complaisantes, ces sorties ont jeté le doute quant à sa volonté de voir l’Ukraine triompher. Elles ont aussi suscité malaises et colères dans plusieurs chancelleries, en particulier en Ukraine, en Pologne et dans les Etats baltes – il "tombe dans le piège de Poutine", s’était ému le vice-Premier ministre letton Artis Pabriks.

Avec la nouvelle année, le chef de l’Etat semble vouloir couper court aux critiques sur son soutien ambigu à Kiev : "Votre combat pour la défense de votre nation est héroïque, […] nous serons sans faillir à vos côtés, nous vous aiderons jusqu’à la victoire", a-t-il promis lors de ses vœux de la Saint-Sylvestre. Joignant le geste à la parole, il a annoncé, le 4 janvier, la livraison de blindés légers AMX-10 RC, positionnant la France comme le premier pays à livrer des chars de facture occidentale à l’Ukraine.

"Tout cela va dans le bon sens, il a peut-être enfin compris que Poutine avec l’Ukraine, ce ne sera jamais comme de Gaulle avec l’Algérie - le général avait compris qu’elle ne serait jamais française -, et qu’il tient absolument à ce qu’elle reste dans le giron de l’empire russe, pointe François Heisbourg, de la Fondation pour la recherche stratégique. Mais on n’est pas l’abri qu’avec son "en même temps", il refasse une sortie sur l’humiliation russe…" Cela mettrait à mal les bénéfices diplomatiques de ce début d’année.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article