Guerre en Ukraine : la mine de sel de Soledar, l'autre enjeu de la prise de la ville ukrainienne pour les Russes

Publié le par franceinfo par Eric Biegala Radio France

La prise de Soledar par les Russes,ce vendredi, démentie par les forces ukrainiennes, revêt d'une importance essentielle pour Moscou. Soledar, petite ville de l'est de l'Ukraine, abrite une mine de sel dont les galeries sont convoitées par les Russes pour mettre leurs soldats à l'abri des frappes ukrainiennes.

Les chars de l'armée russe en action ce vendredi 13 janvier dans la région de Donetsk. (RUSSIAN DEFENCE MINISTRY PRESS SERVICE / HANDOUT / MAXPPP)

Les chars de l'armée russe en action ce vendredi 13 janvier dans la région de Donetsk. (RUSSIAN DEFENCE MINISTRY PRESS SERVICE / HANDOUT / MAXPPP)

Bataille de communication autour du contrôle de Soledar en Ukraine. La Russie a affirmé, vendredi 13 janvier, avoir pris le contrôle de cette ville de l'est de l'Ukraine "qui a une grande importance pour la poursuite des opérations offensives" aux yeux des autorités russes. Une annonce rapidement démentie par Kiev qui affirme que de "violents combats" étaient toujours en cours. La prise de Soledar serait une prise importante pour Moscou.

Soledar est, aujourd'hui, une ville quasiment détruite. Elle comptait avant la guerre environ 10 000 habitants. Les Russes communiquent beaucoup autour de cette ville. Des mercenaires du groupe russe Wagner ont, par exemple, posté, sur les réseaux sociaux, des images où l'on peut voir des hommes déambuler dans le centre-ville. Une contre-attaque a, certes, été menée par les Ukrainiens jeudi soir mais les forces de Kiev ont été arrêtées, semble-t-il, à l'extérieur de la ville.

De longs mois sans victoire pour les Russes

Si cette conquête devait se confirmer, cela permettrait aux troupes de Moscou de contrôler une zone à seulement 11 kilomètres au nord de Bakhmut, le principal objectif du groupe Wagner et de la Russie dans la région. La prise de Soledar pourrait permettre à Moscou d'empêcher le ravitaillement de Bakhmut grâce au contrôle de la route principale.

Cette conquête de Soledar, au prix manifestement de très lourdes pertes, serait surtout une victoire symbolique pour l'armée de Moscou. On parle ici de la première victoire militaire des troupes russes depuis le printemps. Cet été et à l'automne, les Russes ont multiplié les revers. Ils ont ainsi évacué toute la région nord-est de l'Ukraine en septembre, puis la ville de Kherson en novembre, dans le sud ukrainien. Les forces russes étaient jusqu'alors sur la défensive.

La mine de sel comme camp près du front

À plus long terme, Soledar peut aussi devenir un atout important au niveau opératif, comme disent les militaires, grâce à ses profondes mines de sel d'où la ville tire son nom. Ces tunnels formant "un lieu de casernement" où les Russes seraient à l'abri des frappes ukrainiennes. Les galeries courent sur près de 200 kilomètres et elles sont parfaitement habitables. Il fait 15 degrés en permanence toute l'année, alors qu'en ce moment, la température extérieure dans le Donbass est plutôt aux alentours de -15 degrés. Ces mines représentaient une attraction touristique avant-guerre. Les galeries font souvent jusqu'à 30 mètres de haut. Elles sont suffisamment vastes pour y abriter une église, un hôtel et même un stade de football.

Cette mine pourrait devenir un lieu de vie pour plusieurs centaines d'hommes à proximité immédiate d'une ligne de front. C'est un atout non-négligeable pour toute armée combattante, en évitant dans le cas des Russes des catastrophes comparables au bombardement récent de l'école à Kafka où étaient cantonnés plusieurs centaines de soldats. Ce bombardement a fait au moins 89 morts officiellement mais pourrait être bien plus important.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article