Guerre en Ukraine : le récit glaçant d'une rescapée de la frappe meurtrière à Dnipro

Publié le par franceinfo par D. Schiengler, D. Olliéric, R. Mathé, L. Feuillebois, O. Leuta, N. Berthelot, @RévélateursFTV - France 2 France Télévisions

Samedi 14 janvier, une frappe a détruit un immeuble de Dnipro, tuant au moins 40 civils. Parmi les survivants se trouve Anastasia Shvets une Ukrainienne de 23 ans.

Guerre en Ukraine : le récit glaçant d'une rescapée de la frappe meurtrière à Dnipro

En vie au milieu des ruines, une femme hébétée, recroquevillée à côté d’une baignoire retournée. Équilibre surréaliste, elle se trouve au 5e étage, à moins d’un mètre du vide. Anastasia Shvets est une Ukrainienne de 23 ans dont le monde s’est écroulé. À Dnipro (Ukraine), samedi après-midi, elle est chez elle avec ses parents. Elle va se reposer dans sa chambre quand une frappe s’abat sur son immeuble. "J’ai entendu un grand bruit, tout était dans la fumée, dans la poussière, j’étais écrasée par la porte", rapporte-t-elle*. Anastasia Shvets est restée seule, figée, en équilibre pendant plus d’une heure.

Changer le cours de la guerre

"Je voulais juste voir mes parents, qu’on les sorte des décombres. Mais ils n’ont pas survécu", poursuit-elle. À l’aide d’une grue, les pompiers réussissent finalement à la sortir des décombres, indemne, avec seulement quelques égratignures. Arsen Dzodzaev, photographe, a tout suivi et a photographié ce moment. Il espère que la photographie "changera le cours de la guerre" et que les gens "comprendront ce que la Russie fait ici", dit-il. 

* L'interview de la rescapée a été réalisée par la chaîne de télévision ukrainienne Kyiv Television.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article