La résolution de Joe Biden pour 2023: décider de briguer ou non un second mandat

Publié le par L'Obs avec AFP

Washington (AFP) - Joe Biden a quitté Washington mardi, laissant derrière lui un blizzard dévastant le nord des Etats-Unis pour des vacances aux Caraïbes, où il devrait réfléchir à une résolution très attendue pour 2023: décider de se présenter ou non à la présidentielle de 2024.

Le président américain Joe Biden quitte la Maison Blanche à Washington, le 27 décembre 2022 ((c) Afp)

Le président américain Joe Biden quitte la Maison Blanche à Washington, le 27 décembre 2022 ((c) Afp)

Le locataire de la Maison Blanche faisait l'objet de vives critiques mardi matin sur la chaîne conservatrice Fox News, avec des commentateurs qui l'accusaient "de se préparer à prendre du bon temps" alors que les Américains affrontaient une tempête de neige qui a déjà fait au moins 50 morts.

Il se rend aux Îles Vierges américaines, pour des congés sous le soleil qui arrivent après une année 2022 riche en événements.

Les derniers mois pourraient avoir conforté ce récent octogénaire dans sa volonté de rester quatre ans de plus à la Maison Blanche.

La première moitié de son mandat a vu le pic et la reprise de la pandémie de Covid-19, une sortie de guerre humiliante en Afghanistan, une inflation au plus haut depuis 40 ans, et les conséquences de la tentative de son prédécesseur républicain Donald Trump de bouleverser le système démocratique américain.

En 2022, son parti a limité la casse, voire gagné des sièges, aux élections de mi-mandat, avant l'adoption en décembre d'une loi protégeant le mariage homosexuel. Concernant les prix de l'essence à la pompe, après une flambée spectaculaire, ils sont presque revenus à la normale.

Et sur la scène internationale, l'invasion de l'Ukraine par la Russie en Ukraine a entraîné la formation d'une alliance portée par les Etats-Unis et qui continue de tenir après plus de dix mois. Enfin, dans sa rivalité avec Pékin, Washington a renouvelé son engagement envers ses alliés asiatiques.

Au même moment, les républicains au Congrès font face à une certaine désorganisation alors même qu'ils se préparent à reprendre en janvier le contrôle de la Chambre des représentants, et que Donald Trump, toujours la figure dominante du parti, fait face à de multiples menaces juridiques.

Rien d'étonnant donc à ce que Joe Biden se soit réjoui dans une tribune publiée par Yahoo News juste avant Noël.

"Alors que nous faisons le bilan de l'année 2022 - et que nous regardons ce qui nous attend - je n'ai jamais été aussi confiant dans ce que le peuple américain et l'économie américaine peuvent accomplir", a-t-il écrit.

- La question de l'âge -

Dans l'histoire des Etats-Unis, les présidents en exercice se représentent presque toujours à la fin de leur premier mandat - et gagnent souvent.

Seuls trois présidents ayant effectué un premier mandat complet ne se sont ainsi pas représentés pour quatre ans supplémentaires. Trump figure sur la courte liste des présidents dont la tentative de réélection a échoué.

Cependant, le discours change lorsque l'on prend en compte l'âge de Joe Biden.

Il aurait 82 ans lors d'une potentielle seconde investiture et 86 ans à la fin d'un second mandat, soit près de dix ans de plus que le précédent détenteur du record de vieillesse à la Maison Blanche, Ronald Reagan, qui a quitté la Maison Blanche à 77 ans.

La question de savoir si l'âge compte pour occuper la Maison Blanche est sujet à débat chez les commentateurs politiques. Un débat souvent brutal.

Octogénaire, Joe Biden présente certains signes typiques de la vieillesse: des cheveux plus rares, une démarche raide, quelques chutes, et des problèmes d'élocution fréquents.

Il y a un an, le médecin de la Maison Blanche avait toutefois conclu qu'il était "apte" à remplir sa fonction. Un nouveau bilan médical annuel devrait aussi être rendu public bientôt.

Quant au principal concerné, il souhaite que les Américains le jugent sur ses résultats, affirmant que l'âge n'est qu'un chiffre. "Regardez-moi", aime-t-il dire.

Une décision de se présenter déclencherait une bataille de tous les instants pour le reste de son mandat. Elle pourrait se terminer par une revanche contre Trump, qui a déjà déclaré sa candidature.

Si Joe Biden décide toutefois de se retirer, sa vice-présidente Kamala Harris serait en pole position, mais pourrait compter de nombreux adversaires, et provoquer des querelles internes destructrices pour les démocrates.

Ce qui sera décidé ou non par Joe Biden dans les Caraïbes restera dans un premier temps un secret bien gardé.

Mais son chef de cabinet Ron Klain a déjà affirmé que l'annonce n'était qu'une question de temps.

"Le président prendra cette décision, je pense, peu après les fêtes", a-t-il déclaré ce mois-ci, précisant qu'il s'attendait à ce que Joe Biden soit candidat à sa réélection.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article