Le mafieux le plus recherché d'Italie, Matteo Messina Denaro, arrêté après trente ans de cavale

Publié le par RFI et avec AFP

Figure de la Cosa Nostra, il avait été condamné par contumace à la réclusion criminelle à perpétuité pour meurtres et était le criminel le plus recherché d'Italie. 

Un carabinier dans une rue de Vibo Valentia, en Calabre, le 18 novembre 2021 (image d’illustration). AFP - GIANLUCA CHININEA

Un carabinier dans une rue de Vibo Valentia, en Calabre, le 18 novembre 2021 (image d’illustration). AFP - GIANLUCA CHININEA

« C'est une belle journée pour l'Italie qui sert d'avertissement aux mafieux : les institutions et nos héros en uniforme n'abandonnent jamais », a déclaré le vice-Premier ministre Matteo Salvini en annonçant l'arrestation de Matteo Messina Denaro

Surnommé « Diabolik » en raison de sa férocité, Matteo Messina Denaro, 60 ans, était considéré comme le chef mafieux le plus dangereux d’Italie depuis la mort en prison de Toto Riina et Bernardo Provenzano, respectivement en 2016 et 2017. Parmi la dizaine de meurtres commis, et pour lesquels il a été condamné par contumace à la prison à perpétuité, le plus effroyable est celui de Giuseppe Di Matteo, fils d’un repenti, rappelle notre correspondante à Rome, Anne Le Nir. Il était âgé de 14 ans lorsqu’il a été étranglé avant que son corps ne soit dissous dans de l’acide, en 1996.

« Après 30 ans de fuite, le superboss Matteo Messina Denaro a été arrêté, a indiqué Matteo SalviniC'est avec une grande émotion que je remercie les femmes et les hommes de l'État qui n'ont jamais abandonné, confirmant la règle que tôt ou tard même les plus grands criminels en fuite sont arrêtés ».

Des centaines de policiers mobilisés

Le général des carabiniers Pasquale Angelosanto a précisé à l'agence AGI qu'il avait été arrêté « à l'intérieur d'une structure sanitaire à Palerme où il s'était rendu pour suivre des thérapies cliniques ». Des images filmées le montre, au moment où la police le fait monter dans un véhicule blindé, la tête couverte d’un bonnet de laine blanc, le nez chaussé de lunettes élégantes. Indubitablement, il était fort bien protégé par des complices en tout genre, y compris au sein de la clinique privée. 

Depuis de nombreuses années, des centaines de policiers et carabiniers participaient à la traque du fugitif le plus connu d'Italie. Depuis les années 2000, la police italienne a multiplié les arrestations et les saisies de biens dans son entourage, dans une stratégie d'isolement qui a mis près de 20 ans à porter ses fruits, tellement son réseau de soutien était important.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article