Tatjana Patitz, mannequin star des années 1990, est morte des suites d'un cancer du sein avancé à l'âge de 56 ans

Publié le par Télé 2 Semaines par Véronique Bonifacy

La mannequin allemande Tatjana Patitz est morte ce mercredi 11 janvier 2023. La Supermodel des années 1990 a succombé à un cancer du sein, rapporte le magazine Vogue. Elle n'avait que 56 ans.

Tatjana Patitz, mannequin star des années 1990, est morte des suites d'un cancer du sein avancé à l'âge de 56 ans

C'est une légende des défilés qui s'en est allée. À 56 ans, Tatjana Patitz est décédée ce mercredi 11 janvier 2023 des suites d'un cancer du sein métastatique, a rapporté son agent à Vogue. Le magazine fut le premier à relayer son décès, elle qui avait posé sur de "nombreuses couvertures" du mensuel. La mannequin allemande était entrée dans le cercle très fermé des Supermodels, ces égéries dont le nom résonne bien au-delà du monde de la mode. On la retrouve figurant, notamment, dans le clip Freedom ! 90' de George Michael et dans quelques films sortis au cours des années 1990.

Une personnalité remarquée

Sa longue chevelure - tantôt brune, tantôt blonde - et ses jambes élancées ont retenu l'attention des organisateurs d'un concours de mannequins d'élite à Stockholm en 1983. Tatjana Patitz, née à Hambourg d'une mère estonienne et d'un père allemand, n'a alors que 17 ans et vit en Suède. Se hissant troisième sur le podium, une toute nouvelle vie s'offre à elle. La jeune fille troque ses tenues de cavalière pour porter les griffes de marques de renom. Mais son ascension ne se fait pas facilement. Peter Lindbergh donne une vraie impulsion à sa carrière. Le photographe allemand immortalise sa muse au naturel sur un cliché phare pris sur une plage de Santa Monica en 1988 et lui permet de décrocher ses premiers gros contrats. Rapidement, la star montante quitte l'Europe pour les États-Unis. Californienne de cœur, elle donne naissance à son fils unique Jonah Johnson en 2004. Une discrétion et une vie plus proche de la nature que du bling-bling aux antipodes de ses consœurs que sont Cindy Crawford, Naomi Campbell ou même Carla Bruni Tedeschi.

Le sobre hommage de la papesse de la mode

"Tatjana a toujours été le symbole européen du chic, comme Romy Schneider et Monica Vitti", se souvient Anna Wintour, directrice de la rédaction mondiale de Vogue. Celle-ci finit par éluder au sujet du visage d'ange : "Elle était beaucoup moins visible que ses pairs - plus mystérieuse, plus adulte, plus inaccessible - et cela avait son propre attrait".

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article