Ukraine : ce qu'il faut retenir de la journée du 18 janvier

Publié le par franceinfo avec AFP France Télévisions

Un accident d'hélicoptère a fait au moins 14 morts, dont le ministre de l'Intérieur, dans la périphérie de Kiev, mercredi matin.

Ukraine : ce qu'il faut retenir de la journée du 18 janvier

L'Ukraine est à nouveau en deuil. Quatre jours après le bombardement russe d'un immeuble de la ville de Dnipro, à l'est du pays, un hélicoptère ukrainien s'est écrasé dans la banlieue de Kiev mercredi matin. 14 personnes ont perdu la vie dans cet accident, dont le ministre de l'Intérieur Denys Monastyrsky. Voici les principales informations à retenir ce mercredi 18 janvier. 

Quatorze morts dans un crash d'hélicoptère

Denys Monastyrsky, 42 ans, ministre de l'Intérieur, a été tué avec au moins 13 autres personnes, selon le dernier bilan de la présidence ukrainienne, dans cet accident survenu à Brovary, dans la banlieue de la capitale, mercredi 18 janvier. L'hélicoptère s'est écrasé près d'une école maternelle et d'un immeuble d'habitation. Le dernier bilan des services de secours fait également état de 25 blessés, dont 11 enfants. Les "circonstances" de cet accident sont "en cours d'élaboration", a précisé le gouverneur de la région de Kiev dans la journée. Volodymyr Zelensky a exprimé sa "douleur indicible". Emmanuel Macron s'est déclaré "attristé par la mort tragique" du ministre. Le président américain Joe Biden a déploré "une tragédie déchirante"

L'Otan promet des armes "plus lourdes et plus modernes"

Le secrétaire général de l'Alliance Jens Stoltenberg a annoncé que les alliés doivent se réunir vendredi à Ramstein, en Allemagne, "au sein du groupe de contact pour l'Ukraine dirigé par les Etats-Unis". Les discussions porteront sur un "soutien accru avec des armes plus lourdes et plus modernes" envoyées à Kiev, a-t-il déclaré au Forum économique mondial à Davos, en Suisse. 

Le Royaume-Uni a déjà promis 14 chars lourds Challenger 2 et la Pologne se dit prête à envoyer 14 chars Leopard 2 de fabrication allemande, si Berlin, qui hésite encore, autorise leur réexportation vers l'Ukraine. En visioconférence lors du Forum, Volodymyr Zelensky a lancé un "appel à de la vitesse" dans la prise de décision pour l'aide à l'Ukraine à l'intention notamment du chancelier allemand Olaf Scholz. "La tyrannie avance plus vite que les démocraties", a-t-il lancé.

Parallèlement, le Canada a annoncé faire don de 200 véhicules blindés de transport de troupes aux forces ukrainiennes pour répondre "à un besoin précis exprimé par l'Ukraine", a fait savoir la ministre de la Défense canadienne lors d'une visite à Kiev. 

Vladimir Poutine juge une victoire russe "garantie"

Malgré plusieurs importants revers militaires, Vladimir Poutine considère que la victoire "est garantie". "Je n'en ai aucun doute", a déclaré le président russe lors d'un déplacement dans une usine d'armement à Saint-Pétersbourg, Ce qui pourrait aider la Russie, selon Vladimir Poutine, "c'est l'unité du peuple russe, le courage et l'héroïsme de nos soldats (...) et, bien évidemment, le travail de notre secteur militaire et industriel", a-t-il martelé. Et d'insister : "la victoire sera à nous".

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article