Ukraine : le ministre de l'Intérieur et 17 personnes tués après le crash d'un hélicoptère

Publié le par RTL par Sarra Djeghnoune & AFP & Sophie Joussellin

Un violent incendie s’est déclaré dans une école maternelle près de Kiev après le crash d’un hélicoptère. 18 personnes, dont le ministre de l'Intérieur ukrainien, sont mortes.

Denys Monastyrsky, le ministre de l'Intérieur ukrainien Crédit : SERGEI SUPINSKY / AFP

Denys Monastyrsky, le ministre de l'Intérieur ukrainien Crédit : SERGEI SUPINSKY / AFP

Un hélicoptère s'est écrasé ce mercredi 18 janvier 2023 près d'une école dans la région de Kiev, tuant 18 personnes, dont le ministre de l'Intérieur du pays, Denys Monastyrsky. Huits autres victimes se trouvaient à bord de l'appareil : son premier adjoint Levgueni Lenine, un secrétaire d'État, son agent et l'équipage de l'hélicoptère.

"Tragédie à Brovary. Le nombre de victimes a augmenté. À 10h30, 18 morts dont 3 enfants", a indiqué le gouverneur de la région, Oleksiï Kouleba, sur Telegram. Il a précisé qu'"il y a aussi 29 blessés, dont 15 enfants", faisant craindre un bilan encore plus lourd.  Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a déploré une "terrible tragédie" et exprimé une "douleur indicible". Il a annoncé avoir chargé les services de sécurité et de police de trouver les causes du crash et plus précisément de déterminer s'il s'agit d'un accident ou d'une conséquence directe de la guerre avec la Russie.

"Au moment du drame, des enfants et des employés de l'établissement se trouvaient dans l'école maternelle", a indiqué le gouverneur régional Oleksii Kouleba. "À ce stade, tout le monde a été évacué", a-t-il ajouté. Une porte-parole de la police ukrainienne pour la région de Kiev, citée par la télévision publique Suspilné, a indiqué de son côté qu'"un incendie s'était déclaré" au moment de l'accident.

"Le but de ce vol (était d'aller) vers l'un des points chauds de notre pays où se déroulent les combats. Le ministre de l'Intérieur s'y rendait", a déclaré Kyrylo Timochenko, le chef-adjoint du cabinet de la présidence, à la télévision ukrainienne. De son côté, Emmanuel Macron s'est dit "attristé par la mort tragique" du ministre ukrainien.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article