Vladimir Poutine, esseulé pour la Noël orthodoxe

Publié le par La Croix avec AFP

Les faits Le président russe a assisté seul à un service religieux, à l’intérieur de l’enceinte fortifiée du Kremlin. Les années précédentes, il aimait se montrer proche des fidèles.

  Vladimir Poutine lors de la messe du Noël orthodoxe dans la cathédrale de l’Annonciation, au Kremlin (image diffusée par l’agence officielle Sputnik)  MIKHAIL KLIMENTYEV/AFP

Vladimir Poutine lors de la messe du Noël orthodoxe dans la cathédrale de l’Annonciation, au Kremlin (image diffusée par l’agence officielle Sputnik) MIKHAIL KLIMENTYEV/AFP

Vladimir Poutine a assisté à un service religieux célébré dans une église du Kremlin vendredi 6 janvier à minuit pour la Noël orthodoxe, alors que se poursuivait l’offensive russe en Ukraine. Le président russe a suivi la célébration, seul, dans la cathédrale de l’Annonciation, conçue à l’origine comme une église pour les tsars. Les images diffusées par le Kremlin montraient des prêtres en aubes dorées dont certains tenaient des candélabres.

Le contraste avec les années précédentes était fort. Vladimir Poutine avait pour habitude d’assister aux services religieux pour la Noël orthodoxe dans des provinces russes ou en périphérie de Moscou.

Le patriarche Kirill soutient la guerre en Ukraine

Dans un message diffusé samedi par le Kremlin, le président russe a adressé ses félicitations aux chrétiens orthodoxes, indiquant que Noël, que l’Église orthodoxe de Russie fête le 7 janvier, inspire « de bonnes actions et aspirations ». Il a dit aussi prier pour l’Église orthodoxe, dont le chef influent, le patriarche Kirill, a pleinement soutenu l’offensive en Ukraine déclenchée par Vladimir Poutine le 24 février 2022.

Les organisations ecclésiastiques « soutiennent nos soldats qui participent à une opération militaire spéciale », a déclaré le président russe, utilisant le terme officiel du Kremlin pour désigner la guerre en Ukraine. « Un travail aussi formidable, aux multiples facettes, et véritablement ascétique mérite le respect le plus sincère ».

Le patriarche Kirill a appelé les croyants à soutenir les « frères » prorusses pendant l’offensive russe dans l’est de l’Ukraine. Depuis le début de l’offensive en Ukraine le 24 février, il a prononcé plusieurs sermons dans lesquels il donnait sa bénédiction aux troupes russes tout en fustigeant les autorités ukrainiennes. Le 25 octobre dernier, durant une homélie, il avait glorifié le sacrifice des soldats russes engagés en Ukraine, déclarant que mourir pour « libérer » ce pays « lave tous les péchés ».

La collusion entre le patriarche et le président russe est apparue à nouveau avant la Noël orthodoxe lorsque l’un puis l’autre ont appelé jeudi 5 janvier à un cessez-le-feu. Or les duels d’artillerie se sont poursuivis notamment à Bakhmout, le point chaud du front dans l’est de l’Ukraine.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article