67 ans après les faits...

Publié le par 20Minutes - Nicolas Bégasse

Journal20Minutes publié le 06/12/2011 à 14h21 par Nicolas Bégasse

67 ans après les faits, six Allemands soupçonnés d'avoir participé à la tuerie d'Oradour-sur-Glane

Le parquet de Dortmund, dans l’ouest de l’Allemagne, a décidé de reprendre les investigations sur le massacre d’Oradour-sur-Glane et a fait perquisitionner les logements de six personnes au cours des deux derniers mois, raconte Le Figaro. Les six Allemands, membres du régiment responsable de la tuerie, sont soupçonnés de meurtre.

Au total 642 civils, dont 247 enfants, avaient péri le 10 juin 1944 dans le village d’Oradour-sur-Glane, dans le sud de la France, un massacre devenu en France le symbole de la barbarie nazie. Les victimes avaient été fusillées, noyées ou brûlés vives par des SS de la division blindée «Das Reich».

Quatre ont oublié, deux nient

Les hommes retrouvés par le parquet de Dortmund ont aujourd’hui entre 85 et 86 ans, révèle Le Figaro. Ils vivraient à Hanovre, près de Berlin, à Cologne, Bielefeld et près de Darmstadt. Quatre d’entre eux ont officiellement été reconnus comme incapables de parler ou de se souvenir. Les deux autres nient leur implication dans la tuerie. Les perquisitions de leurs domiciles n’ont rien donné.

Selon le procureur, leur présence lors de la tuerie, même s’ils n’étaient là que comme simples soldats, est attestée. Il espère que les documents du premier procès du massacre d’Oradour-sur-Glane, qui s’était tenu à Bordeaux en 1953, permettra d’identifier la responsabilité des six Allemands soupçonnés.

Le Figaro rappelle qu’Oradour-sur-Glane n’est pas la seule affaire datant de la Seconde Guerre mondiale sur laquelle enquête le parquet de Dortmund, qui possède une section spécialisée dans les crimes nazis de la guerre. Dix-huit investigations pour «crimes de masse» sont encore ouvertes, 66 ans après la fin de la guerre.


Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article