A Crosne la leçon d'histoire de Raymond Aubrac

Publié le par Le Parisien

Le Parisien publié le 13/03/2012 à 20h37

Ce cours d'histoire, les élèves de 3e du collège Bellevue de Crosne ne sont pas prêts de l'oublier. Hier, durant deux heures, 240 d'entre eux ont effectué un bond en arrière de plus de soixante ans pour revenir en pleine Seconde Guerre mondiale. Au menu, la Résistance et son quotidien racontés par le meilleur des profs qui soit : Raymond Aubrac.

Raymond AubracA 97 ans, l'opposant de première heure au régime de Vichy a tenu son auditoire en haleine durant deux bonnes heures. Maniant l'humour, distillant une foule d'anecdotes et répondant avec une précision d'horloger aux dizaines de questions des collégiens, cette figure de la Résistance a conquis son jeune auditoire avec une grande humilité. « Il a eu une vie de héros, pense Romuald, 14 ans. Il se rappelait de chaque date et, à son âge, c'est incroyable. »

Sa rencontre avec Lucie, son épouse décédée en 2007, celle avec Jean Moulin à Lyon (Rhône), ses trois évasions des geôles ennemies, les interrogatoires de la Gestapo, Raymond Aubrac a transmis avec énergie sa propre expérience de l'occupation. « Il m'a donné envie d'en savoir plus sur cette période de l'histoire de France, avoue Driss, 15 ans.

Ce qui m'a le plus impressionné, c'est lorsqu'il nous a raconté ses évasions. » Un avis partagé par sa camarade de classe Caroline : « J'ai trouvé son témoignage très émouvant, souffle la jeune fille. Je ne connaissais par Raymond Aubrac avant que nous n'en parlions en classe. Les anecdotes qu'il a racontées sur ses années de résistant sont incroyables. » Conquis lui aussi, Alain Girard, maire (PS) de Crosne, évoque un « passeur de mémoire ». « Avoir l'histoire incarnée comme cela est une chance pour tous ces élèves, note l'élu. Beaucoup m'ont avoué que c'était mieux qu'un cours avec un prof et qu'il faudrait réorganiser cela. » 

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article