Arcachon a commémoré l'Armistice du 8 mai 45

Publié le par Sud Ouest par Christian Visticot

De nombreuses personnes étaient présentes au Monument aux Morts, mercredi, pour la commémoration de l'Armistice du 8 mai 1945. Yves Foulon, député-maire, le colonel Thierry Gouaichault, commandant de la BA120, et Jean-Pierre Hamon, sous-préfet, présidaient la cérémonie.

De nombreuses personnes étaient présentes au Monument aux Morts, mercredi, pour la commémoration de l'Armistice du 8 mai 1945. Yves Foulon, député-maire, le colonel Thierry Gouaichault, commandant de la BA120, et Jean-Pierre Hamon, sous-préfet, présidaient la cérémonie.

De nombreuses personnes étaient présentes au Monument aux Morts, mercredi, pour la commémoration de l'Armistice du 8 mai 1945. Yves Foulon, député-maire, le colonel Thierry Gouaichault, commandant de la BA120, et Jean-Pierre Hamon, sous-préfet, présidaient la cérémonie.

Le maître de cérémonie a d'abord rappelé les opérations depuis l'Appel du Général De Gaulle, le 18 juin 40, le rôle de la Résistance, jusqu'aux libérations de Paris et de Strasbourg par le maréchal Leclerc et la 2ème DB. Il a appelé "à avoir une pensée pour les soldats actuellement au Mali et à ceux qui y sont tombés". La flamme a été ravivée et le colonel Gouaichault a remis la médaille militaire à Max Aumont, pour sa conduite courageuse pendant la guerre d'Algérie.

Le sous-préfet a ensuite lu le message du ministre délégué aux anciens combattants rendant hommage "à tous ceux qui ont refusé l'inacceptable" ; Lily Virtue, maire des jeunes a lu le message de l'Union Française des anciens combattants "Tous les êtres humains disparus méritent notre respect et la fidélité de notre souvenir".

Des ordres du jour du Général De Gaulle, du général De Lattre de Tassigny et du général Leclerc ont été lus avant les dépôts de gerbes.

La partie musicale de la cérémonie, y compris la Marseillaise, était assurée par l'Orchestre d'Harmonie d'Arcachon, dirigé par Mathieu Duch.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article