Broadwell détenait des informations secret-défense

Publié le par Le Figaro - Arielle Thedrel

Le Figaropublié le 15/11/2012 à 11:33 par Arielle Thedrel

Des informations classées secret-défense ont été retrouvées dans l'ordinateur de l'ancienne maîtresse de David Petraeus. Mais, selon Barack Obama,il n'y a, a priori, aucune atteinte à la sécurité nationale.

David Petraeus et sa biographe Paula BroadwellDe nombreuses informations classées secret-défense ont été retrouvées dans l'ordinateur de Paula Broadwell, l'ancienne maîtresse de David Petraeus. Selon des responsables américains, le contenu, la quantité de dossiers confidentiels - et la façon dont Mme Broadwell les a obtenus - sont suffisamment importants pour justifier la poursuite d'une enquête. Paula Broadwell a assuré que David Petraeus n'était pas la source des documents retrouvés sur son ordinateur. En tant qu'officier de réserve au sein des services de renseignements militaires, elle avait un accès autorisé à ces données. La chaîne américaine CNN croit savoir que cette habilitation vient d'être révoquée.

Lors d'une conférence de presse mercredi soir, Barack Obama a tenté de dédramatiser l'affaire en assurant qu'à sa connaissance, elle n'avait pas eu de conséquences sur la sécurité nationale des États-Unis. «À l'heure actuelle, a déclaré le président américain, je n'ai aucune preuve que des informations secrètes aient été divulguées». Barack Obama a ajouté qu'il ne préjugeait pas non plus du résultat des investigations en cours. «Je ne veux pas faire de commentaires sur les détails de l'enquête. Nous n'avons pas encore toute l'information», a déclaré le chef de l'État. Des responsables américains s'étonnent toutefois que ces informations secret-défense n'aient pas été conservés en lieux sûrs ou dans des systèmes informatiques sécurisés.


Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article