Espagne. Décès d'Adolfo Suarez

Publié le par Le Télégramme

Adolfo Suarez, premier chef de gouvernement de la démocratie espagnole et grande figure de la transition post-franquiste, est mort, hier, à l'âge de 81 ans dans une clinique de Madrid.

Adolfo Suarez Dans un message télévisé, le roi d'Espagne Juan Carlos a aussitôt salué « un collaborateur exceptionnel », « guidé à chaque instant par sa loyauté à la Couronne et à tout ce qu'elle représente, la défense de la démocratie, de l'état de droit, de l'unité et de la diversité de l'Espagne ».

Vendredi, Adolfo Suarez Illana avait annoncé que l'état de son père, qui souffrait depuis une dizaine d'années de la maladie d'Alzheimer, s'était aggravé et que le décès était « imminent ». 

L'Espagne se préparait donc depuis deux jours déjà à un deuil national suivi de funérailles d'État pour celui qui, héritier du franquisme, fut aussi, aux côtés du roi Juan Carlos, l'une des personnalités emblématiques de la délicate période qui a suivi la mort de Francisco Franco en 1975. Avant même son décès, l'ensemble de la classe politique espagnole, tous bords confondus, lui a rendu hommage.

Publié dans Avis de décès

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article