Hommage au général Bigeard

Publié le par Valeurs Actuelles - Frédéric Pons

JournalValeurs Actuelles publié le 18/06/2010 par Frédéric Pons

Bigear MarcelLe général Marcel Bigeard est décédé ce 18 juin 2010, à l’âge de 94 ans. Soldat pendant près de quarante ans, de sous-officier à général de corps d’armée, chef de guerre, secrétaire d’Etat à la Défense de Giscard, député UDF de Meurthe-et-Moselle (1978-1988), trois « combats » dans la « jungle » (politique), il incarna le guerrier amoureux de panache, décrit par Jean Lartéguy dans Les Centurions sous les traits du colonel Raspéguy.

Meneur d’hommes et homme de cœur, « Bruno » laisse le souvenir d’un extraordinaire soldat, servi par son flair et par cette chance dont Napoléon disait que, sans elle, il ne pouvait exister de bon chef de guerre. Avec cela, une « gueule » et même une « grande gueule » – reprenant à son compte la devise « bien faire et faire savoir » qui fut celle de de Lattre sous le commandement de qui il servit en Indochine.

En 1994, quarante ans après la bataille, il retourna à Diên Biên Phu, une occasion, pour l’ancien para qui se vantait d’avoir toujours combattu sans haine, de retrouver ses adversaires d’autrefois. Et aussi de renouveler son souhait d’y voir ses cendres répandues, après sa mort. En octobre dernier, devenu, selon ses propres mots, un « con glorieux », il publia son dernier livre et confia alors à notre journal : « L’amour de la France me fera vibrer jusqu’à mon dernier souffle. »

Le général Bigeard est l’auteur d’une quinzaine d’ouvrages. Il a notamment publié ses souvenirs de combattant sous le titre Pour une parcelle de gloire (1975), puis une autobiographie, De la brousse à la jungle, édité en 1994 par Hachette-Carrère et réédité en 2002 par les Editions du Rocher. Son dernier livre Mon dernier round, a paru en 2009, aux éditions du Rocher (274 pages, 19 €). Une biographie : Bigeard, par Erwan Bergot. Valeurs Actuelles lui rendra un hommage exceptionnel dans son numéro du 24 juin.


Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article