Ici Londres

Publié le par Roger Cousin

JournalLe Parisien publié le 11/05/2010

Les éditeurs parlent aux Français à l'occasion du 18 juin

Gaulle Charles deDes textes de Radio Londres à une fiction dans laquelle la France ne signe pas l'armistice, en passant par les grands discours de Seconde guerre mondiale ou un dictionnaire des compagnons de la Libération, les éditeurs mènent l'offensive pour les 70 ans de l'Appel du 18 juin.Ainsi, Armand Colin propose une nouvelle édition enrichie des textes diffusés par Radio Londres de 1940 à 1944, à partir du siège de la BBC.L'auteur de "L'Appel du 18 juin", à paraître le 12 mai, a vécu lui-même cette aventure avant de devenir historien.

Alors secrétaire à Londres du Comité de propagande de la France libre, Jean-Louis Crémieux-Brilhac revient sur l'histoire du 18 juin 1940, quand le général de Gaulle, réfugié dans la capitale britannique, lance son fameux Appel, exhortant les Français à poursuivre la lutte et à résister à l'ennemi.

Les éditions Perrin rééditent également "Radio Londres", un livre très documenté d'Aurélie Luneau, historienne et productrice à France Culture, sur l'épopée de cette radio historique, devenue une arme de guerre psychologique, interdite et brouillée par les Allemands mais écoutée avidement.Paraît également "Les Français parlent aux Français" (Omnibus), une anthologie en 3 volumes présentée par Jacques Pessis. Le premier tome sort le 27 mai. Beaucoup de grands moments de Radio Londres devenus légendaires ont disparu, à commencer par l'enregistrement du discours du 18 juin.

Les auteurs rappellent que nous n'en connaissons qu'une version ultérieure, réenregistrée, et une version dactylographiée, dont de Gaulle prononça sans doute une variante.Sur les ondes, au côté du Grand Charles, Georges Bernanos ou Maurice Schumann mais aussi Pierre Dac, dont l'humour transparaît dans les messages codés: "L'éléphant s'est cassé une dent", "il ne fumait pas pendant le carême"...Un groupe d'éminents chercheurs en stratégie et d'historiens ont fait eux l'uchronie (le "Et si?" cher aux Anglo-Saxons) de l'année 1940 : et si la France n'avait pas signé l'armistice, et si elle avait poursuivi la guerre avec les Anglais, et si Hitler n'avait pas eu les moyens d'occuper l'hexagone... Dans "1940, et si la France avait continué la guerre" (Tallandier), à paraître le 20 mai, ces spécialistes jouent avec l'Histoire en s'appuyant sur des connaissances très précises des hommes, du contexte, et une bonne dose humour "british".

Ce sont en revanche les vrais mots de Churchill, de Gaulle, Mussolini, Roosevelt, Pétain, Hitler ou Staline que le lecteur peut découvrir dans "Les 50 discours qui ont marqué la 2e guerre mondiale" (André Versaille éditeur), une somme établie par l'historien Dominique Mongin.Au delà des mots, ce sont 450 images de l'épopée de la France Libre qui sont rassemblées par Eric Branca dans un album "De Gaulle et les Français libres" (Albin Michel, en partenariat avec la Fondation Charles de Gaulle), préfacé par Max Gallo et accompagné d'un DVD signé par les auteurs de la série "Apocalypse".Le "Dictionnaire des compagnons de la Libération" (Elytis) de Vladimir Trouplin, préfacé par Nicolas Sarkozy, retrace lui pour la première fois, et en plus de 1.200 pages, les parcours individuels de chacun de ces 1.038 hommes et femmes, auxquels s'ajoutent 18 unités combattantes et 5 communes, tous classés par ordre alphabétique. L'ouvrage, qui sortira le 21 mai, comporte aussi de nombreuses illustrations.


Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article