Israël demande à l'Allemagne de réexaminer le cas d'un criminel nazi

Publié le par Roger Cousin

JournalLe Nouvel Observateur publié le 26/08/2010 à 09:59

Le ministre israélien de la Justice a demandé à son homologue allemande de vérifier les possibilités actuelles de faire appliquer la condamnation prononcée contre Klaas Carel Faber.


Faber KlaasLe ministre israélien de la Justice Yaakov Neeman a demandé à son homologue allemande de réexaminer le cas de l'un des derniers criminels de guerre nazi, Klaas Carel Faber, qui vit en Bavière, a annoncé jeudi 26 août son porte-parole. "Le ministre a écrit à son homologue en vue d'un réexamen du cas Faber au vu des informations" sur les meurtres de Juifs qu'il aurait commis, a indiqué à l'AFP le porte-parole du ministère à Jérusalem.

La ministre allemande de la Justice, Sabine Leutheusser-Schnarrenberger, avait elle-même demandé début août à la ministre bavaroise Beate Merk de vérifier les possibilités actuelles de faire appliquer la condamnation prononcée contre Klaas Carel Faber. Agé de 88 ans et natif des Pays-Bas, Klaas Carel Faber, qui fait partie des nazis encore en liberté, est le cinquième des plus recherchés par le Centre Simon Wiesenthal. Il vit libre à Ingolstadt, en Bavière, depuis son évasion d'une prison néerlandaise en 1952.



Une pétition signée par 150 avocats

Ex-membre du commando SS "Silbertanne", il avait été jugé coupable de l'assassinat de 22 Juifs par la justice néerlandaise dans les années 1940 et sa condamnation à mort avait été commuée à la prison à perpétuité. Le gouvernement néerlandais a demandé à plusieurs reprises à l'Allemagne de l'extrader, mais celle-ci s'y est toujours refusée, Klaas Carel Faber ayant acquis sous le régime d'Hitler la nationalité allemande en rejoignant les SS. Une pétition signée par 150 avocats israéliens avait été présentée au début du mois au gouvernement israélien pour qu'il fasse pression sur Berlin afin d'entamer une procédure d'extradition contre l'ancien criminel nazi.


Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article