Korène Véra

Publié le par Mémoires de Guerre

Véra Korène, nom de scène de Rebecca Vera Koretzky, est une actrice française d'origine russe, née le 17 juillet 1901 à Bakhmout, morte le 20 novembre 1996 à Louveciennes. 

Korène Véra
Korène Véra
Korène Véra
Korène Véra

Carrière

Véra Korène nait dans une famille juive, qui après la Révolution russe, quitte la Russie pour Paris. Elle est admise au Conservatoire où elle a notamment pour professeur Firmin Gémier. Elle entre ensuite à la Comédie-Française dont elle devient sociétaire en 1936. Elle fait parallèlement une courte carrière au cinéma, interrompue par la Guerre et par les lois de Vichy : déchue de sa nationalité française par décret du 29 octobre 1940 et exclue de la Société des comédiens-français à partir du 1er novembre 1940, elle est contrainte de quitter la France. Elle se réfugie au Canada, puis partage son exil entre Hollywood et le Brésil.

De retour en France en 1945, elle est réintégrée à la Comédie-Française et retrouve avec succès les planches, où en 1950 elle met en scène les Sincères de Marivaux. En 1956, elle quitte le Français pour prendre la direction du théâtre de la Renaissance, où elle monte notamment les Séquestrés d'Altona de Jean-Paul Sartre (1960) et Qui a peur de Virginia Woolf ? d’Edward Albee (1962). En 1978, Véra Korène quitte le théâtre et met un terme à sa longue carrière artistique. 

Filmographie

Théâtre

Avant la Comédie-Française
  • 1927 : L'Enlèvement de Paul Armont et Marcel Gerbidon, Théâtre de la Michodière
  • 1929 : Circé d’André Pascal , Théâtre de la Renaissance
  • 1929 : Le Collier d'Erlanger, Théâtre des Mathurins
  • 1930 : Matricule 33 d'Alex Madis et Robert Boucard, Théâtre Apollo
Carrière à la Comédie-Française - Entrée à la Comédie-Française en 1931 - Sociétaire de 1936 à 1955 - 392e sociétaire
  • 1951 : Amphitryon 38 de Jean Giraudoux, mise en scène Jean Vernier, Théâtre des Célestins
  • 1951 : Andromaque, Phèdre de Racine, Théâtre des Célestins

Publié dans Acteurs et Actrices

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article