L'avocat de Wiesenthal

Publié le par Rodney42

JournalLe Point publié le 17/02/1996 à 00:00 par Dominique Audibert

Wiesenthal SimonSimon Wiesenthal pouvait difficilement trouver pire comme défenseur ! Kurt Waldheim volant au secours du plus célèbre chasseur de nazis pour dénoncer la « campagne de diffamation » menée, selon lui, contre « un homme absolument intègre », on croit rêver. En tout cas, l'émission « Panorama » de la première chaîne allemande, ARD, a sérieusement écorné l'image de celui qui passait jusqu'alors pour la terreur des bourreaux du IIIe Reich. Et qui se targuait d'en avoir expédié à lui seul plus d'un millier devant les tribunaux de l'Histoire.

Isser Harel, un ancien chef du Mossad israélien, a carrément accusé Wiesenthal d'avoir échoué dans la poursuite des criminels de guerre nazis, précisant même, à propos de l'arrestation du plus célèbre d'entre eux, Adolf Eichmann : « Nous n'avons rien obtenu de Wiesenthal qui fût d'une quelconque utilité pour cette opération. »

Eli Rosenbaum, fonctionnaire au département américain de la Justice, a abondé dans le même sens. « Wiesenthal, a-t-il affirmé, savait tout avant tout le monde sur le passé de Kurt Waldheim sous l'uniforme SS dans la guerre des Balkans, mais il l'a sciemment tu pour ne pas lui nuire. » A l'époque, il est vrai, les journalistes qui défilaient dans le bureau viennois de Wiesenthal étaient stupéfaits de l'entendre dire qu'il n'y avait pas, dans l'affaire Waldheim, de quoi casser trois pattes à un canard. Les liens de Wiesenthal avec l'ÖVP, le parti conservateur autrichien, dont Waldheim était alors le candidat vedette, ont pu expliquer cette curieuse indulgence.

Quoi qu'il en soit, Simon Wiesenthal, 88 ans, se défend comme un beau diable. Dans une interview au Spiegel, tout en en rabattant sur son véritable tableau de chasse - « Dans ce genre de métier, concède-t-il, on ne peut pas faire mouche à tous les coups » - il maintient mordicus ses états de service : « Il n'est pas dit que l'oeuvre de ma vie sera anéantie par des journalistes en mal d'audience. » Sans doute. Mais l'encombrant témoignage de son « ami » Waldheim ne risque guère de l'aider à redorer son blason.


Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article