La classe politique rend hommage à Raymond Aubrac

Publié le par Le Parisien

Le Parisien publié le 11/04/2012 à 09h49

La Résistance perd une de ses plus grandes figures. Raymond Aubrac, 97 ans, s'est éteint dans la nuit de mardi à mercredi à l'hôpital du Val-de-Grâce. Co-fondateur du mouvement «Libération Sud», il est arrêté en même temps que Jean Moulin à Caluire (Rhône) en juin 1943.

Raymond AubracTorturé par la Gestapo, il réussit à s'évader des geôles lyonnaises et à gagner Londres en février 1944. A la Libération, il participe à la reconstruction de la France.

Aujourd'hui, la classe politique rend un hommage unanime à ce grand résistant, qui était resté ces dernières années un citoyen très actif, s'exprimant notamment en faveur de la paix au Proche-Orient. En février 2008, il avait encore été ovationné après un discours défendant la laïcité lors du meeting de campagne de Bertrand Delanoë pour les municipales.

Dans les rangs de la gauche

«J'ai appris avec une immense tristesse la disparition du grand résistant Raymond Aubrac», écrit dans un communiqué François Hollande. «Dans les périodes les plus sombres de l'histoire de notre pays, il fut parmi ces justes qui trouvèrent, en eux-mêmes et au creuset des valeurs universelles que porte notre République, la force de résister à la barbarie nazie. Raymond Aubrac poursuivait avec modestie et ferveur la volonté d'alerter les jeunes générations qu'il rencontrait régulièrement. C'était sa leçon de vie, une manière pour lui de dire qu'il y a toujours un chemin là où brille la flamme des indignations justes, là où s'exprime une espérance», ajoute le candidat socialiste à la présidentielle.

«Ami, si tu tombes, un ami sort de l'ombre, à ta place», écrit de son côté Jean-Luc Mélenchon, dans une référence au «Chant des partisans», un hymne de la Résistance. »Comme l'a dit Lucie Aubrac: «résister se conjugue au présent». Raymond Aubrac nous a quittés, sortons de l'ombre pour tenir le poste de combat», ajoute le candidat du Front de Gauche.

Pour Jean-Marc Ayrault, président du groupe PS à l'assemblée, « Avec sa femme Lucie, Raymond Aubrac a toute sa vie inlassablement expliqué les combats et valeurs de la résistance»

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article