La Gestapo voulait le capturer vivant

Publié le par Le bien public

Le bien public publié le 31/01/2012 à 05:00

Maxime Guillot. La section du parti socialiste de Chenôve s’est réunie ­dimanche matin devant la tombe d’un des siens, le résistant Maxime Guillot.

Elle était emmenée par sonGuillot Maxime secrétaire de section Dominique ­Michel. Kheira Bouziane, adjointe à Quetigny, désignée officiellement pour remplacer Claude Darciaux aux prochaines élections législatives, a dressé un ­vibrant hommage à Maxime Guillot, mort le 29 janvier 1944 et représenté ­dimanche par une de ses sœurs, Mme Mercier, et une de ses petites-filles.

Marcel Naudot. La municipalité et le monde combattant se sont retrouvés en mairie pour rendre un vibrant hommage à un autre héros de l’histoire que la commune peut compter et dont la stèle est installée au premier étage de l’hôtel de ville : Marcel Naudot, qui a été maire de septembre 1934 au 2 février 1944.

Jean Esmonin a lancé un appel pour que ce genre de cérémonie perdure à jamais. Il ajoute : « Tel est notre devoir de résistance, en hommage à ces femmes et ces hommes exemplaires qui, à l’instar de Maxime Guillot et de Marcel Naudot, ont su nous montrer la voie à emprunter ».


Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article