Le ministre "Boulin n'est pas mort noyé"

Publié le par Le Journal du Dimanche

Le JDDpublié le 03/02/2011 à 09h29

Francis Deswarte, le gendarme qui avait découvert le corps du ministre Robert Boulin le 30 octobre 1979, met à mal jeudi dans un entretien à 20minutes.fr la thèse du suicide privilégiée par la justice depuis trente et un ans.

L'ex-gendarme Francis DeswarteIl participe ce matin du 30 octobre aux recherches pour retrouver le ministre et découvre un homme "à genoux. La tête hors de l'eau. (et qui) regardait vers sa voiture." Le gendarme confirme dans cet entretien qu'il a bien vu la tête du ministre hors de l'eau et que par conséquent, Robert Boulin, n'a pu mourir par noyade.

"Je suis catégorique. Robert Boulin n'est pas mort noyé. Ce n'est pas possible. Il était quasiment à quatre pattes. La tête hors de l'eau. Ma conviction, c'est qu'il tentait de ramper jusqu'à la berge. Et puis, il avait des traces sur le visage. Comme des griffures rouges", déclare-t-il.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article