Le visage

Publié le par La Voix du Nord

JournalLa Voix du Nord publié le 05/12/2011 à 05:13

Arsène Tchakarian,le dernier du groupe Manouchian

Tchakarian ArsèneNé en Turquie en plein génocide arménien, il a combattu dans la Résistance au sein du groupe Manouchian dont il est le dernier survivant : à 94 ans, Arsène Tchakarian reste un militant dans l'âme, toujours révolté par le système capitaliste.

Arrivé en 1930 à Paris, Arsène Tchakarian est un jeune apprenti tailleur sous-payé lorsqu'il croise le fer avec les ligues d'extrême droite qui tentent de prendre d'assaut l'Assemblée en 1934. Deux ans plus tard, sa conscience communiste s'aiguise encore avec les grèves du Front Populaire et les premiers congés payés.

Quand la guerre éclate en 1939, Arsène Tchakarian n'est pas encore français mais il est envoyé sur le front d'un conflit qui tourne court.

Il compte alors parmi ses amis un certain Missak Manouchian, dont il partage les origines arméniennes et l'engagement communiste. C'est lui qui lui fournit les premiers tracts antinazis en 1942, prémices d'un mouvement de résistance regardé avec méfiance par les gaullistes.

Exfiltré vers Bordeaux, il continuera à servir la Résistance jusqu'à la Libération. Il devra patienter jusqu'en 1958 pour être naturalisé français et reprendra son activité de tailleur.


Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article