Les Malgré-nous déboutés

Publié le par Roger Cousin

Journal20Minutes publié le 05/102010

Le tribunal de Strasbourg a débouté, hier, les associations des évadés et incorporés de force alsaciens. Les ADEIF 67 et 68 avaient déposé plainte contre Robert Hébras, auteur du livre-témoignage Oradour sur Glane, Le Drame heure par heure. Il avait 19 ans, en 1944, quand son village du Limousin fut détruit par des SS, dont 13 Alsaciens Malgré-nous.

Les associations jugeaient certains de ses écrits irrespectueux et demandaient à ce qu'ils soient supprimés. Notamment : « Parmi les hommes de main, il y avait quelques Alsaciens enrôlés soi-disant de force dans les unités SS ». Mais le tribunal n'a pas suivi leur requête : « Bien que le procès de Bordeaux [en 1953] ait reconnu aux intéressés la qualité d'incorporés de force, l'autorité de la chose jugée n'interdit pas à un citoyen d'exprimer un avis différent », indique-t-il. « Notre argumentation a été entendue. Notre client n'est pas historien mais témoin de l'histoire », dixit Philip Gaffet, avocat de Robert Hébras. Les ADEIF doivent verser 2 000 € à l'auteur.S. de A.


Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article