Les victimes de la Shoah commémorées

Publié le par L'Express

Les victimes de la Shoah commémorées

Des centaines de personnes se sont réunies à Paris, dimanche soir, dans le cadre de la Journée du souvenir de la Shoah, le génocide de six millions de juifs par les nazis durant la deuxième guerre mondiale.

Les victimes de la Shoah commémorées

Plusieurs centaines de personnes se sont réunies dimanche soir au Mémorial de la Shoah à Paris afin de rendre hommage aux 76 000 juifs de France morts dans les camps nazis. L'écrivain et ancien déporté Samuel Pisar présidait la cérémonie du jour de Yom Hashoah. Vers 19h, des anciens déportés accompagnés d'enfants ont allumé six bougies, en souvenir des 6 millions de juifs d'Europe victimes du nazisme.

"Spectre d'une solution finale"

Un enfant a commencé la lecture des noms des juifs de France morts en déportation, qui sont inscrits sur des stèles de marbre dans la cour du Mémorial. Samuel Pisar, déporté à l'âge de 13 ans, a dédié son message de "témoin vivant de l'holocauste" aux 11 000 enfants morts en déportation. Après être revenu sur "la plus grande catastrophe jamais déchaînée par l'homme contre l'homme", Samuel Pisar s'est dit inquiet pour l'avenir: "Si je témoigne, (...) c'est parce que je discerne dans les nuages de gaz toxiques et de champignons nucléaires qui se profilent sur l'horizon le spectre d'une 'solution finale' cette fois pour l'humanité toute entière".

Lecture de 24h

Etaient notamment présents Eric de Rotschild, président du Mémorial de la Shoah, Serge Klarsfeld, président des filles et fils de déportés juifs de France, Joël Mergui, président du Consistoire de Paris, ainsi que le président du Mouvement juif libéral de France (MJLF), Francis Lentschner. Le maire de Paris Bertrand Delanoë assistait également à la cérémonie.

Les noms des juifs de France victimes de la Shoah ont ensuite été lus sans discontinuer pendant 24h. L'hommage s'achèvera lundi soir avec le kaddesh (la prière des morts) et un office de commémoration à la synagogue de la rue des Tournelles (IVe).

Des cérémonies semblables ont lieu dans d'autres villes de France, comme Lyon, Toulouse, Strasbourg et Marseille. Cette lecture publique est faite à l'initiative du MJLF. Le jour de Yom Hashoah (27 nissane du calendrier hébraïque) rappelle à la fois le soulèvement du ghetto de Varsovie et la Shoah. Entre 1942 et 1944, près de 75 700 Juifs ont été déportés de France vers les camps de la mort. Entre 2500 et 3000 d'entre eux ont survécu.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article