Mise en ligne d’une nouvelle base de données des biens juifs spoliés

Publié le par La Tribune de l'Art

La Tribune de l'Art publié le 20/10/2010 à 23h24

L’ERR (Einsatzstab Reichsleiter Rosenberg), dirigé par Alfred Rosenberg, fut entre 1940 et 1944 l’un des principaux acteurs de la spoliation des biens juifs organisée par les nazis. La plupart des œuvres que ce service confisqua en France et en Belgique aux collectionneurs et aux marchands juifs furent ainsi stockées au Jeu de Paume, dans le jardin des Tuileries.

Rosenberg AlfredLa Conference on Jewish Material Claims Against Germany (Claims Conference) et le United States Holocaust Memorial Museum viennent de mettre en ligne une base de données répertoriant plus de 20 000 œuvres ayant transité au Jeu de Paume avant de partir pour l’Allemagne. La documentation, très précise puisqu’elle contient le nom des propriétaires, les fiches d’inventaire tenues par les allemands et, pour environ un tiers des objets, les photos, est entièrement en ligne.

Nul doute que cet outil, qui vient compléter les autres bases de données consacrées au même sujet et déjà accessibles sur Internet, permettra aux héritiers des victimes de retrouver certains objets. Mais cette base a également un véritable intérêt pour les historiens de l’art puisque ceux-ci pourront y voir des œuvres inédites dont une partie a disparu. Certaines attributions sont d’ailleurs à revoir.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article