Octobre 1961, Un massacre à Paris, de Jean-Luc Einaudi

Publié le par Le point - Marine de tilly

Le Pointpublié le 02/11/2011 à 17h16 par Marine de tilly

Octobre 1961Le 17 octobre 1961, le FLN appelle les Algériens de la région parisienne à manifester pacifiquement à Paris pour protester contre le couvre-feu décrété quelques jours plus tôt par le préfet de police (Maurice Papon). Ce jour et cette nuit-là, une véritable chasse à l'homme, indigne et meurtrière, s'est déchaînée contre eux. Tués à bout portant, étranglés, jetés dans la Seine, ceux que l'on appelle alors les FMA (Français musulmans d'Algérie) sont violemment rendus au silence. Officiellement, on a parlé de deux morts.

Selon les sources révélées aujourd'hui par Einaudi (et déjà exposées dans un précédent livre, La bataille de Paris). "Ce 17 octobre a été le paroxysme d'une répression sanglante dissimulée (...), de pratiques inavouables, de crimes couverts par le secret et le mensonge de l'État". 50 ans après, il est temps que la vérité éclate, et que "justice" soit rendue, si c'est encore possible.

Appuyé sur des documents solides, privés ou archives administratives (comme celles de l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris, de la gendarmerie, du ministère de la Justice ou du parquet de Paris), Jean-Luc Einaudi fait la chronique, quasiment heure par heure, de ce honteux secret d'État.

Octobre 1961, un massacre à Paris, de Jean-Luc Einaudi (Pluriel, 635 p., 12 euros).


Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article